L’innovation et l’apprentissage organisationnel (dans le secteur de l’automobile)

Pages: 5 (1209 mots) Publié le: 17 octobre 2012
Dissertation : L’innovation et l’apprentissage organisationnel (dans le secteur de l’automobile)

Introduction
Au début du 20ème siècle, le taylorisme tentait de répondre, par différents moyens, aux besoins d’une forte demande. Les entreprises les mieux placées étaient celles qui proposaient les coûts les plus faibles ou qui pouvaient réaliser des économies d’échelles massives.
De nosjours, le choc de la mondialisation a ruiné les avantages acquis. Une nouvelle compétitivité dynamique s’est donc installée, reposant sur la capacité à innover et à améliorer constamment les produits. Il est donc devenu indispensable pour les entreprises d’innover pour ne pas disparaître. L’innovation apparaît comme une condition indispensable de survie et de développement pour de nombreusesentreprises.
On peut définir l’innovation comme « le résultat de l’action d’innover ».
En effet, pour les entreprises, l’innovation représente un travail nouveau de conception, de développement, de négociation, c’est aussi un risque à prendre ou encore un investissement à consentir en vue d’un profit futur. Elle est à distinguer de la notion d’invention ou de découverte dans la mesure où elle s’inscritdans une perspective purement applicative.

Cependant, innover c’est avant tout créer de nouveaux produits, remettre au goût du jour des produits déjà existants mais aussi optimiser son système de production et adopter les dernières technologies issues du département Recherche et Développement.
Cela revient donc à nous poser la question suivante, à savoir : Par quels procédés et de quellemanière l’innovation garantie t’elle longévité et prospérité à l’entreprise?

Pour répondre à cette problématique, nous développerons dans un premier temps l’innovation au niveau technologique, puis dans un second temps l’innovation au sens organisationnelle, pour enfin finir sur une partie nous permettant de comprendre pourquoi il est indispensable d’innover au sein d’une entreprise,d’ailleurs nous nous pencherons plus précisément sur le secteur de l’automobile qui est particulièrement propice à l’innovation.

I. L’innovation

1. Le rôle majeur de l’innovation selon Schumpeter
Joseph Alois Schumpeter (1883-1950), économiste originaire d’Autriche, fut le premier à considérer l’innovation comme un facteur essentiel de la croissance économique. Il estime qu’en l’absence denouvelles combinaisons productives (association du facteur travail et du facteur capital), l’économie serait statique. Ces nouvelles combinaisons ou innovations se présentent sou forme de grappes et constituent le moteur essentiel de l’évolution économique et sont rendues possibles par des entrepreneurs innovateurs.

a. L’entrepreneur Schumpetérien

Selon Schumpeter, l’entrepreneur (qu’il nefaut pas confondre avec le chef d’entreprise ou avec le rentier-capitaliste) incarne le pari de l’innovation, thèse qu’il développa dans « Théorie de l’évolution économique » en 1913. En effet, le dynamisme d’une innovation assure sa réussite.
Par exemple, Henry Ford devient entrepreneur en 1909, lorsque ses usines commencent à fabriquer la fameuse Ford T qui a fait évoluer l’automobile vers unstatut d’objet de consommation courante aux États Unis. Mais il est également entrepreneur en adoptant le système de la chaine de montage, qui permet à la fois de baisser les coûts de production et de produire en masse (économies d’échelle).

b. La théorie des cycles ou le processus de destruction créatrice

Par ailleurs, pour Schumpeter, l’innovation se fait de façon heurtée etdiscontinue, en effet, elle se manifeste par « grappes » ou « essaims » et se diffuse, ce qui a pour effet d’entraîner le circuit dans une évolution cyclique.
On appelle « grappe d’innovation » un nombre important d ‘innovations qui interviennent au cours d’une même période car elles sont dépendantes. Ainsi, une innovation dans un secteur aura des répercussions dans des secteurs qui lui sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'apprentissage organisationnelle
  • Secteur de l'automobile
  • Le secteur de l'automobile
  • Théorie de l'apprentissage organisationnel
  • Le hangement et l'apprentissage organisationnel
  • Théorie de l'apprentissage organisationnel
  • Le comportement du consommateur dans le secteur de l'automobile
  • Le protectionnisme dans le secteur de l’automobile au vietnam

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !