L'échec scolaire

Pages: 24 (5893 mots) Publié le: 13 mai 2012
Les réactions psychiques à l’échec scolaire


Un texte de Daniel CALIN
Cet article sert régulièrement de base à des conférences.
De larges extraits ont été publiés dans le n° 14 de Psychanalyse Magazine en Octobre/Novembre 2002, texte désormais disponible en ligne ICI.

* * *
*

Sommaire
De graves atteintes narcissiques
Il s’agit d’enfants
L’échec est précoce
Des enfantsdéjà fragiles
L’école est au cœur des valorisations des enfants
Les mécanismes défensifs induits
Le refoulement
La régression
Le déplacement
La compensation fantasmatique
La dénégation
L’identification à l’agresseur
La projection sur autrui
L’inhibition
L’isolation
Le déni
Le clivage
Conclusion
Quelques références bibliographiques
Notes
Écho



De graves atteintes narcissiquesTout échec, chez qui que ce soit, et de quelque type qu’il soit, implique, presque par définition, une « atteinte de l’image de soi ». Mais l’échec scolaire tend à aggraver ces réactions habituelles, pour quatre raisons au moins.
Il s’agit d’enfants
L’enfant, relativement à l’adulte, a un Moi mal assuré, qui ne peut « tenir » que s’il peut s’appuyer, de façon suivie et concrète, sur « l’estimedes autres » (ses parents, ses enseignants, ses camarades...). Autrement dit, l’enfant est narcissiquement dépendant, dans des proportions bien plus grandes que l’adulte. L’échec scolaire entame généralement gravement l’estime des autres, et tend à priver l’enfant de cet étayage narcissique psychologique¬ment vital pour lui. Même les adolescents, qui font volontiers démonstration de méprisvis-à-vis du « bon élève », ne le font guère que sous le prétexte qu’il est « trop sage », trop conformiste, trop docile face aux autorités, et non du seul fait de ses performances scolaires. Les mêmes adolescents sont d’ailleurs béats d’admiration lorsqu’ils se retrouvent face à un élève à la fois brillant scolaire¬ment et capable de sympathiser avec leurs habituelles propensions antisociales. Chez desenfants, le rejet des « fayots » ne concerne, encore plus nettement, que les attitudes effectives de « fayo¬tage », et ne touche absolument pas à l’intégration des valeurs scolaires, sauf lorsque leur milieu familial les y incite.
L’échec est précoce
Les enfants qui réussissent mal à l’école, même ceux qui n’échouent pas dans les classes de l’enseignement spécialisé, sont presque toujours engrande difficulté dès le Cours Préparatoire. Voir sur ce point les études ministérielles sur les corrélations entre la scolarité en Cours Préparatoire et la réussite au Lycée. Encore faut-il faire remarquer que ces difficultés ne sont pas « évi-dentes » plus tôt uniquement du fait que l’école maternelle se refuse à évaluer systématiquement les performances des enfants. Autrement dit, leursdifficul¬tés ne sont pas repérées auparavant parce qu’on refuse alors de les voir, en cultivant (contre toute évidence, en général !) l’idée que des enfants si jeunes sont toujours susceptibles d’évoluer, de « se débloquer », d’avoir un « déclic », etc. Le problème est que, pendant qu’ils « évoluent » laborieusement (et ils évoluent, bien sûr, heureusement !), les déjà dégourdis continuent à galoper devant àtoute allure, en creusant ainsi les écarts... Malgré les dénégations usu¬elles des enseignants des classes maternelles, les enfants ressentent plus ou moins confusément ces réalités, si bien que l’échec scolaire est de fait vécu dès les classes maternelles, et, quoi qu’il en soit, au plus tard dès le Cours Prépara¬toire, donc à un âge très « tendre », à un âge où l’enfant le plus solide est encoretrès dépendant narcissiquement des gratifications des adultes. La précocité de l’atteinte narcissique radicalise sa force – ainsi que la gravité de ses retentisse¬ments sur les possibilités de développement de l’enfant qui la subit.
Des enfants déjà fragiles
L’échec scolaire touche le plus souvent (mais pas toujours) des enfants déjà « fragiles » sur le plan narcissique – et presque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'échec scolaire
  • L'echec scolaire
  • L'échec scolaire
  • L'echec scolaire
  • L'échec scolaire
  • "L'échec scolaire, inégalité culturelle?"
  • Les causes de l'échec scolaire
  • LA LUTTE CONTRE L’ECHEC SCOLAIRE

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !