L'école des femmes, molière

Pages: 8 (1982 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Le contexte



L’IMAGE TRADITIONNELLE DES FEMMES

Vers 1600, c’est le règne des contes, des farces et des fabliaux : l’on s’y moque des femmes et de leurs multiples défauts, et des maris trompés. Cela reflète une société où la femme est le jouet de l’homme. De plus pour l’Église, depuis le péché d’Ève, la femme est un objet de tentation et elle est vouée à la perfidie.

À cette époque,le mariage est une institution qui ne repose pas sur l’amour mais sur la puissance de l’autorité. Être amoureux ne garantit en rien le mariage car les filles sont livrées aux hommes par des marchés entre les pères de famille. L’épouse n’a que des devoirs : elle tient le ménage et assure la descendance de son mari. Lorsqu’elle est mariée, elle est coupée du monde, son mari en fait ce qu’il veutcar elle n’a aucun droit, pas même celui de gérer l’argent de sa dot ou d’éventuels héritages. Mais dans l’ensemble les femmes ne se rebellent pas et acceptent de garder le silence : sans éducation, elles n’ont pas d’autre choix. Parfois même elles sont satisfaites de leur condition car, à l’époque, c’est le mariage ou le couvent.

Les hommes, eux, pensent qu’il est bénéfique d’épouser dejeunes filles naïves : ils auront plus facilement de l’autorité sur elles. Ainsi les couvents se chargent de les rendre les plus innocentes possible. Au moment de leur mariage, elles savent le plus souvent à peine lire et écrire ; de la sorte elles peuvent être soumises et obéissantes à leur mari. Il fait ainsi office de second père, en manifestant sa toute-puissance. Cependant, malgré unesurveillance très présente, l’homme n’est pas à l’abri d’une infidélité de sa femme. Elle cherche parfois la consolation auprès d’hommes plus séduisants.

2. LA PRÉCIOSITÉ

Mais, peu à peu intervient une prise de conscience. Au XVIIe siècle, se développe un mouvement de contestation : la Préciosité. Les Précieuses veulent qu’on « donne du prix » à la condition féminine et elles revendiquentl’égalité entre l’homme et la femme. Ce sont souvent des femmes fortunées, parfois veuves, qui, grâce à leur situation sont libres et, surtout, montrent qu’elles sont autonomes et indépendantes.



Pour qu’il y ait une égalité parfaite entre l’homme et la femme, cette dernière doit être instruite. Elles réclament donc le droit de recevoir une véritable éducation. Elles-mêmes instruites,les Précieuses tiennent salon dans les « ruelles ». Elles y lisent les romans à la mode, y reçoivent de « beaux esprits », conversent autour de leur sujet favori, l’amour.


La structure


L’intrigue se fonde sur le double lieu, en relation avec le double nom du héros

- Arnolphe : son nom d’usage, le seul connu d’Horace

- Monsieur de La Souche : le titre de noblesse qu’il a pus’acheter

Décor créé pour la mise en scène de Louis Jouvet au théâtre de l’Athénée en 1936

L’intrigue s’organise autour de 5 rencontres au cours desquelles Horace se confie à Arnolphe.

- Acte I, scène 4 : Horace confie à Arnolphe sa rencontre avec Agnès et son amour naissant. Arnolphe va tirer profit de cette confidence : il coupe cours à l’amour naissant d’Agnès en lui annonçant sonprojet de l’épouser et en lui interdisant de revoir le jeune homme.

- Acte III, scène 4 : Horace confie à Arnolphe la ruse d’Agnès (une lettre avec un naïf aveu d’amour) qui détruit la première « précaution » de celui-ci : l’obliger à renvoyer Horace en lui jetant un « grès ».

- Acte IV, scène 6 : Horace confie à Arnolphe son projet de rendez-vous secret dans la chambre d’Agnès. Arnolphecharge ses serviteurs de l’en empêcher.

- Acte V, scène 2 : Horace, qui a déjoué la ruse d’Arnolphe, lui confie son projet d’enlever Agnès et lui demande son aide. Il lui remet Agnès.

- Acte V, scène 6 : Horace confie à Arnolphe le projet de son père de le marier, et lui demande son aide.

=== Chaque « confidence » d’Horace entraîne une « précaution » d’Arnolphe, mais chaque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'école des femmes de molière
  • Dissertation sur "l'école des femmes", moliere
  • L'école des femmes de molière
  • Molière l'école des femmes
  • L'école des femmes
  • L'ecole des femmes, moliere
  • Molière, l'ecole des femmes
  • Dissertation l'école des femmes de moliere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !