L'économie est une science morale. sen

Pages: 12 (2955 mots) Publié le: 2 avril 2011
Fiche de lecture

L'économie est une science morale, Amartya Sen

Edition La Découverte/Poche, Paris, 2003

Amartya Sen est un économiste indien. D'abord reconnu comme un économiste du développement, Sen a ensuite travaillé sur l'économie du bien-être. Il a été récompensé pour ses travaux par le Prix Nobel d'économie en 1998. Sa volonté était d'articuler son oeuvre entre valeurs éthiqueset raisonnement économique. L'économie est une science morale regroupe deux essais. Le premier, « la liberté individuelle:une responsabilité sociale » consiste à montrer que la liberté individuelle est une condition sine qua non d'une société moralement acceptable. Le deuxième, « responsabilité sociale et démocratie: l'impératif d'équité et le conservatisme financier », traite du dilemme quitourmente une société entre d'une part responsabilités sociales (c'est-à-dire mesures visant à l'équité dans la société qui aident les plus défavorisés) et d'autre part la conservation d'une économie viable, qui ne soit pas noyée sous le poids des mesures sociales. Comment Sen innove-t-il en matière économique, en nous proposant un point de vue original qui va au-delà du clivage habituel efficacitééconomique/équité sociale?

I La condition nécessaire à toute société moralement acceptable: la liberté individuelle

A. Qu'est-ce que la liberté individuelle?

Sen reprend la distinction entre la liberté positive et la liberté négative de Isaiah Berlin, penseur politique, et en donne sa propre interprétation. Pour Berlin, il y a deux conceptions de la liberté. La liberté positive est liée àla conception de l'individu en tant qu'auteur de ses actes (il n'agit pas en fonction d'autres hommes ou de la nature), il est « son propre maître », l'individu a une volonté créatrice, il ne subit pas. Au contraire, la liberté négative concerne tout ce qu'un individu peut faire sans l'ingérence d'autrui.
Cette interprétation concerne la prise en compte dans la définition de liberté del'intervention d'un tiers, qui peut contraindre une personne et la rendre « non libre » d'agir. « La liberté, considérée en termes « positifs », représente ce qu'une personne, toutes choses prises en compte, est capable, ou incapable, d'accomplir » selon Sen. Cette définition de la liberté ne prend pas en compte les facteurs qui pourraient contraindre la personne (autres personnes ou gouvernement). Aucontraire, la liberté négative est l'absence d'obstacle provenant d'autres acteurs dont jouit la personne.
Sen illustre cette interprétation par un exemple: si un handicapé physique veut se promener librement dans un parc et qu'il ne le peut pas, sa liberté positive est contrainte. En revanche, si une personne « normale » veut s'y promener mais qu'elle ne le fait pas car elle sait qu'elle risque dese faire agresser dans ce parc, elle subit bien une contrainte imposée par un groupe de personnes (les « terreurs » du parc), et donc dans ce cas, c'est sa liberté négative qui est flouée. Il s'agit aussi d'un manque de liberté positive, parce que la personne est toujours incapable de se promener dans le parc. Ainsi, dans son interprétation propre, Sen nous montre qu'une violation de la liberténégative signifie obligatoirement une violation de la liberté positive, et que la réciproque est fausse.
Ainsi, les deux définitions de la liberté peuvent être très liées, voire « imbriquées ». Selon Sen, ne s'intéresser qu'à une seule conception « donne lieu à une démarche non seulement incomplète d'un point de vue éthique, mais qui peut être aussi socialement incohérente. ». Dès lors, la libertéindividuelle dont il sera question ici doit comprendre liberté positive et liberté négative, et « l'intégralité de leurs relations réciproques ».

B. Pourquoi est-elle si nécessaire?

Le manque de liberté individuelle est pour Sen l'un des maux responsables de la misère dans une société.
En effet, reprenons un exemple de Sen. En 1943, il y a une grande famine au Bengale. Sen a alors 9...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'économie est une science morale amartya sen
  • L'économie est une science morale
  • Fiche de lecture amartya sen « l'économie est une science morale »
  • Fiche de lecture
  • Science et morale
  • Morale et science
  • L'économie est-elle une science?
  • Science et morale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !