L'éducation a rome

Pages: 6 (1349 mots) Publié le: 12 mars 2011
L'éducation romaine

Dans les premiers temps de la République, le jeune romain apprenait auprès de ses parents. D'abord auprès de sa mère puis auprès de son père qui veillait à son développement physique et lui apprenait à respecter les lois.
Vers la fin de la République et pendant tout l'empire ces coutumes disparurent. Les enfants furent confiés au pédagogue. Le pédagogue était souventl'esclave le plus instruit que possédait la famille. Il était charger de surveiller l'enfant toute la journée. Il l'accompagnait à l'école pendant les promenades etc... Plus qu'un maître le pédagogue était un accompagnateur.
Les couples riches de cette époque pensaient que les enfants étaient une bénédiction et ils désiraient une famille nombreuse. Mais souvent les femmes mouraient en couches et lesenfants en bas âge ne survivaient pas, car les Romains méconnaissaient l'hygiène et les maladies infantiles. Il arrivait aussi que les parents abandonnaient les enfants malades en dehors des murs de la ville, car élever des enfants coûtait très cher et les pauvres les faisaient travailler très tôt sans les scolariser.

Neuf jours après la naissance, lors d'une cérémonie, l'enfant recevait un nomet un collier amulette appelé bulla, pour écarter les mauvais esprits.

Vers six ans, les enfants des riches allaient à l'école payante ou étudiaient chez eux. Beaucoup de familles employaient un esclave grec instruit pour donner des cours à domicile. Les jeunes romains apprenaient aussi à cultiver le sol, à soigner les animaux domestiques et le métier des armes.

Ceux qui n'avaient pas deprécepteur particulier commençaient leur scolarité chez le magister Ludi. Le magister Ludi, esclave ou affranchi, enseignait dans les arrières-boutique ou même sous les portiques. La classe se tenait généralement en plein air. Les élèves s'asseyaient sur des tabourets et le magister Ludi sur une chaire. Les élèves avaient six heures de leçons par jour avec une courte pause à midi. Ils avaient ledroit à un jour de congé tout les neuf jours et pendant les fêtes. Il semble qu'il y ait eu également des vacances d'été s'étendant de fin juillet à la mi-octobre. L'année scolaire débutait en Mars après une fête en l'honneur de Minerve déesse de la science
Magister Ludi

A 11ans certains garçons allaient au collège où ils apprenaient l'histoire,la géométrie, la géographie, l'astronomie, lamusiqua et la philosophie.

A 14ans, ceux qui voulaient faire carrière dans la politique ou le droit commençaient à étudier la rhétorique qui est l'art de bien parler et l'art de persuader.

Les filles par contre, apprenaient les bases de la lecture, de l'écriture et des maths. Elles apprenaient également comment entretenir une maison.
Aux filles on enseignait aussi à puiser de l'eau au puitsou à la fontaine, à filer et tisser la laine.

De 12 à 17 ans, certains rares romains de l'aristocratie dont les parents étaient assez riches, allaient à l'école du grammairien (grammaticus). Celui-ci était le plus souvent d'origine grec, asiatique ou égyptienne. Il connaissait parfaitement et enseignait le grec. Il était impensable pour un aristocrate romain de ne pas parler grec. Pendant lescinq années que durait l'enseignement les poètes grecs (Homère) et latins (Ennius et plus tard Virgile) étaient les principaux sujets d'études. Mais après cela ils savaient tout au plus lire et écrire correctement; d'autres, plus doués, étaient capables d'écrire sous la dictée, de réciter des sentences, des maximes et aussi le texte des « Douze Tables », code des lois constitutionnelles. Les jeunesRomains disposaient d'une traduction latine de l'Odyssée établie après 270 ACN par Lavius Andronicus. C'est sur ces bases assurément modestes que le grammairien fondait son enseignant, sa tâche consistait surtout aux jeunes élèves à parler correctement et à s'exprimer clairement, si possible avec élégance. Il les initiait aux belles lettres et particulièrement à la poésie. Certains, plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les enfants et l'éducation dans la rome antique
  • citoyenneté a rome et a Athénes
  • La loi à rome dans l'antiquité
  • Democratie à rome
  • Commentaire sur la citoyenneté à rome
  • voyage à Rome dans l'Antiquité
  • Démocratie à Athènes et à Rome
  • La Vie Politique A Rome

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !