L'élève malentendant en classe ordinaire

Pages: 41 (10226 mots) Publié le: 22 mars 2012
L’approche par compétences,
une réponse à l’échec scolaire ?
 
Philippe Perrenoud
Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation
Université de Genève
2000
Sommaire
I. Développer des compétences en formation générale
II. Pour que l’approche par compétences soit démocratisante
III. Le rapport au savoir des professeurs
IV. Approche par compétences etpédagogie différenciée
V. Pour conclure
Références
[pic]
 
A quoi bon changer les programmes si ce n’est pour que davantage de jeunes construisent des compétences et des savoirs plus étendus, pertinents, durables, mobilisables dans la vie et dans le travail ?
Si cela va de soi, in abstracto et dans la sphère des bonnes intentions, il reste à faire la preuve qu’une approche parcompétences ne sera pas, paradoxalement, plus élitaire qu’une pédagogie centrée sur les savoirs, qu’elle donnera plus de sens au métier d’élève et qu’elle aidera les élèves en difficulté ou en échec à se réconcilier avec l’école.
Pour aller dans ce sens, il importe de montrer que, loin de tourner le dos aux savoirs, l’approche par compétences leur donne une force nouvelle, en les liant à des pratiquessociales, à des situations complexes, à des problèmes, à des projets. Ce faisant, elle peut, sans s’attaquer à toutes les causes de l’échec scolaire, prétendre au moins traiter de façon décidée de la question du rapport au savoir et du sens du travail scolaire. Mais cela ne va pas sans interroger le rapport au savoir des enseignants et le sens de leur propre travail…
 
***
Les réformes des systèmeséducatifs visent :
• les unes à moderniser les finalités de l'enseignement, pour mieux les ajuster aux besoins présumés des personnes et de la société ;
• les autres à mieux atteindre des objectifs de formation donnés, à instruire plus largement et efficacement les générations scolarisées.
Souvent, ces deux enjeux sont entremêlés, parce que l'une des dimensions implique l'autre. Larecherche d'une école plus efficace peut amener à mettre en question le curriculum en vigueur. Inversement, une transformation radicale des programmes exige de nouvelles méthodes d'enseignement, dont l’efficacité reste à démontrer.
Comment situer l'approche par compétences ? Manifestement comme une tentative de moderniser le curriculum, de l' infléchir, de prendre en compte, outre les savoirs, lacapacité de les transférer et les mobiliser.
Les textes officiels ne sont pas toujours très explicites à cet égard, sans doute parce qu’il est politiquement plus correct de prétendre s’occuper à la fois de moderniser les programmes et d’améliorer l’efficacité de l’école. Les intentions et leur formulation diffèrent en outre d'un système éducatif ou d'un ordre d'enseignement à un autre. Cependant, ilparaît assez évident que le moteur principal d'une telle réforme est la volonté de faire évoluer les finalités de l'école, pour mieux les adapter à la réalité contemporaine, dans le champ du travail, de la citoyenneté ou de la vie quotidienne.
Si cela est vrai, on pourrait avoir l'impression que la question des inégalités et de l'échec scolaire n'est pas posée par l'approche par compétences,qu'on se borne à substituer de nouveaux programmes aux anciens, sans que soient affectées l'efficacité et l’équité du système éducatif, ni en bien, ni en mal.
Cette vue des choses est cependant naïve. Les inégalités sociales devant l’école ne sont pas indépendantes des contenus de l’enseignement, des formes et des normes d'excellence scolaires. Chaque programme nouveau est susceptible de transformerla distance qui sépare les diverses cultures familiales de la norme scolaire. Il peut l’accroître pour certaines classes sociales, l’affaiblir pour d’autres.
Autrement dit, même si l’approche par compétences ne se présente pas comme une réforme élitiste, on ne peut a priori exclure l'hypothèse qu'elle pourrait aggraver les inégalités sociales devant l’école. On ne peut davantage écarter sans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'élève et la citoyenneté en classe
  • L'eleve distraite
  • L'innovation ordinaire
  • Classe
  • Classe
  • Le français ordinaire
  • C est la classe
  • classe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !