L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme de max weber

Pages: 8 (1892 mots) Publié le: 5 mai 2012
L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme
de Max Weber


Introduction :

En 1904-1905, Max Weber publie la première version de l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme dans lequel il récuse la réduction exclusive du fait religieux à un irrationnel.
Il remarque que le capitalisme s'est d'abord développé dans des pays protestants.
Pour expliquer cette corrélation,il propose la thèse célèbre selon laquelle l'esprit et les valeurs du protestantisme (l’éthique protestante) sont en accord avec l'esprit du capitalisme.
« Le protestantisme affirme que l’homme est sur terre pour se livrer à des œuvres terrestres, et que le succès de ses entreprises est le signe de la grâce divine. L’essor du capitalisme se fonde sur cette révolution des esprits, engendrée parla tourmente luthérienne. » 
Ainsi il est bon de se demander en quoi la religion protestante telle qu’il l’a définie est responsable de l’arrivée du capitalisme moderne.

I) Le Problème


a) Confession et stratification sociale


Weber commence son livre en disant : «  En consultant les statistiques professionnelles du pays de Bade (Allemagne) on constate que les chefsd'entreprise et les détenteurs de capitaux, aussi bien que les représentants des couches supérieures qualifiées de la main-d’œuvre et, plus encore, le personnel technique et commercial hautement éduqué des entreprises modernes, sont en grande majorité des protestants»
Il semble que l’on puisse expliquer partiellement par des circonstances historiques cette participation relativement plus forte desprotestants à la possession du capital et à la direction des emplois supérieurs. En effet, le protestantisme est apparu dés le 16e siècle dans de nombreuses villes et les richesses ont été transmises par héritage.
D’après Weber, les protestants sont attirés par les usines, où ils constitueront les cadres supérieurs de la main d’œuvre qualifiée et assumeront les emplois administratifs. Le choix desoccupations est conditionné par le milieu religieux. Il donne de nombreux autres exemples.
Pourtant pour lui, dire que les catholiques sont plus « détachés du monde », possèdent une moindre soif de profit et préfère une vie de sécurité contrairement aux protestants matérialistes ne mène nulle part car ces caractéristiques ne sont plus vérifiées avec le temps.
C’est pourquoi Weber souligne que leprincipe de ces attitudes différentes chez les protestants et les catholiques doit être recherché dans le caractère intrinsèque et permanent des croyances religieuses comme celui de rationalité économique.



b) L’esprit du capitalisme


L’« esprit du capitalisme » : recherche rationnel et systématique du profit par l’exercice d’une profession.

Esprit du capitalisme : est l’idéeque le devoir de chacun est d’augmenter son capital, ceci étant supposé une fin en soi.

Weber part pour illustrer cet « esprit du capitalisme » d’un sermon de Benjamin Franklin qui y explique le principe de l’épargne dans le capitalisme moderne.
Kürnberger résume ce texte comme étant le « propre de la philosophie de l’avarice où de devoir de chacun est d’augmenter son capital, ceci étantsupposé une fin en soi ». Cette morale, Weber l’appelle un « ethos » (éthique).
Prenant pour exemple Jacob Fugger, il déclare : « Ce qui dans le cas de Fugger, exprime l’audace commerciale et certaine disposition personnelle moralement indifférente revêt chez Franklin le caractère d’une maxime éthique pour bien se conduire dans la vie ».
Ceci est résumé par Weber en ces termes : « gagner de l’argent,toujours plus d’argent, tout en se gardant strictement des jouissances spontanées de la vie ». Mais ceci doit se faire dans l’accomplissement de son devoir, dans l’exercice de son métier.
Weber fait la distinction entre « esprit capitaliste » et « pré-capitaliste ». Dans ce dernier, l’utilisation rationnelle du capital et l’organisation rationnelle du travail n’étaient pas encore devenues la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Travail sur max weber, l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max weber: l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max weber l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max Weber,« L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme » (1904)
  • Weber l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme weber
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme WEBER
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !