L'être humain selon sartre

Pages: 5 (1063 mots) Publié le: 25 mai 2013
La conception de l’être humain chez Sartre 
Pour Sartre, l’être humain est tout d’abord un être-en-soi, c’est-à-dire un objet au même titre qu’une voiture ou un crayon. C’est un corps qui peut être analysé et disséqué lors d’une chirurgie. «Le corps humain, cette incroyable machine !» est une expression couramment utilisée dans le monde scientifique qui illustre bien cette idée d’être-en-soi.Quand on croise quelqu’un dans la rue, nous ne voyons que la représentation de l’objet que constitue cette personne. L’être-en-soi est la condition humaine, sous laquelle un individu demeure impuissant. Il n’y a pas que son corps qui lui est imposé, mais aussi son passé, son présent et sa condition mortelle auquel il ne peut rien changer.
Ceci étant dit, Sartre ajoute qu’un humain est également unêtre-pour-soi, autrement dit, une conscience d’être là. Au départ, il est présent dans le monde en tant qu’objet, puis soudainement il réalise qu’il peut se séparer de son être-en-soi. Par exemple, je peux m’imaginer déambulant dans un corridor sans y être réellement. L’être-en-soi peut être placé devant moi, à l’extérieur de moi. L’homme n’est définissable que par les actes qu’il pose. Il n’y apas de nature humaine, mais seulement des conditions d’existence.
De façon générale, les objets sont définis par leur fonction, c’est leur nature. On ne peut pas en dire autant des humains, car leur être-pour-soi détermine ce qu’ils deviendront et cela est différent pour chacun. En effet, comme la vie d’un être humain est une succession de choix aléatoires, il n’y a rien qui l’empêche ou le pousseà faire quoi que ce soit, donc il est entièrement libre de ses actions.
Qui plus est, tout ce que nous entreprenons finira par être détruit un jour, l’humanité ayant une fin. Alors pourquoi continuer d’être libre et continuer d’exister? La vie n’a pas de but, elle est absurde. C’est pour cette raison que l’être humain a des projets à accomplir, des manques à combler. Ce sont précisément cesmanques qui le distingue d’un animal, car il peut voir quelque chose qui ne lui est pas encore arrivé : le néant. L’être humain est donc libre pour pouvoir être ce qu’il n’est pas encore, c’est-à-dire un être-en-soi-pour-soi; une personne qu’il a désiré devenir. Mais nous ne sommes pas libres d’être libre. La liberté nous est imposée. La vie n’a de sens que par celui qu’on lui donne.
Toutefois,personne ne peut être sûr de ce qu’il deviendra. L’angoisse est un sentiment que seul l’humain ressent et qui est causé par l’attente face à un futur incertain. Il place devant lui un projet qui ne dépendra que de ses actions. Alors, il est confronté au néant, dont seule l’action peut soulager. Par exemple, un jeune musicien ayant le trac avant une audition pour entrer au Conservatoire de musiqueéprouve de l’angoisse, puisqu’il n’a pas la certitude d’être accepté. Le projet présente un risque et il entrevoit la possibilité de ne pas réussir, donc il voit une absence d’avenir, le néant, ce qui le fait angoisser.
Cette notion de liberté est le fondement de la conception de l’humain selon Sartre, mais elle entraîne une angoisse difficile à supporter. Les humains cherchent naturellement à sedéresponsabiliser en faisant appel à des conditions extérieures, car ils refusent leur liberté et veulent que tout soit fait de façon mécanique. Sartre considère cela comme étant de la mauvaise foi. C’est en quête de sécurité d’existence que l’être humain est de mauvaise foi et cela est un comportement typiquement humain qu’il faudrait éliminer. Par exemple, l’assassin qui commet un meurtre cherche àfuir la responsabilité de son acte en se suicidant, ce qui est une forme de mauvaise foi. Autrement, il aurait été confronté à des situations angoissantes, comme la possibilité d’arrestation, d’un procès, etc.
L’être humain ne vit pas seul. Il doit interagir avec d’autres. Au départ, les hommes sont des choses se mouvant dans l’espace. Puis, si on engage la conversation, l’autre devient...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'être humain selon freud et sartre : est-ce que l’inconscient humain défini par freud est universel?
  • La conception de l'être humain de Marx et Sartre
  • L'être humain selon nietzsche et marx
  • Conception de l'être humain selon hobbes
  • L'être humain selon nietzsche et marx
  • L'être humaine est-il libre selon Darwin
  • L'être humain
  • L'être humain

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !