L'allégorie de la caverne

966 mots 4 pages
EXERCICE 1

La lumière est une image fréquemment utilisée en philosophie car elle définie le philosophe comme étant une personne au désir ardent cherchant le savoir absolu ou du moins une personne visant progressivement le savoir absolu sans l’atteindre. Cette image a été souvent utilisée soit par Platon (disciple de Socrate) dans l’allégorie de la caverne, soit par les philosophes du 17ème siècle.

Ici, dans ce tableau, Rembrandt met en scène l’image classique du philosophe, et on retrouve tous les éléments classiques de cette figure :

L’âge, l’austérité du lieu de vie, le calme, le détachement par rapport aux tâches domestiques (on attise le feu pour lui).

Il ne semble pas avoir d’occupation particulière, il n’écrit pas, il médite. Le philosophe est éclairé par une lumière naturelle (solaire). Le rôle de la lumière est donc crucial. La mise en scène place le philosophe dans la lumière quand ses serviteurs sont, eux, malgré
Le feu, dans l’ombre car le peintre Rembrandt oppose le savoir absolu (philosophe) à l’ignorance absolue (serviteur).

Il est donc impossible ici de ne pas penser à l’allégorie de la caverne telle que Platon la propose dans son livre « la République ». Platon y montre que le philosophe est celui qui effectue la démarche de sortir d’une caverne dominée par l’obscurité (ignorance) cherchant la sortie de la caverne pour y trouver une lumière qui est source de savoir.
Il oppose alors deux types d’homme classiques comme dans le tableau de Rembrandt, l’homme cherchant le savoir absolu et l’homme à l’ignorance absolue.

Platon met alors en scène deux personnages dans un dialogue pour provoquer la réflexion chez le lecteur, alors que le peintre Rembrandt procède d’une tout autre façon en imposant simplement son style artistique (art baroque).

Le tableau de Rembrandt qui s’intitule « Le philosophe en méditation » et l’extrait du livre VII de Platon, La République enseigne donc bien aux lecteurs de deux façons différentes la

en relation

  • L'allégorie de la caverne
    340 mots | 2 pages
  • L'allégorie de la caverne
    3295 mots | 14 pages
  • L'allegorie de la caverne
    3606 mots | 15 pages
  • L'allégorie de la caverne
    399 mots | 2 pages
  • L'allégorie de la caverne
    730 mots | 3 pages
  • L'allégorie de la caverne
    664 mots | 3 pages
  • L'allegorie de la caverne
    1074 mots | 5 pages
  • L'allégorie de la caverne
    1359 mots | 6 pages
  • L’allégorie de la caverne
    1279 mots | 6 pages
  • L'allégorie de la caverne
    469 mots | 2 pages