L'argumentation

1167 mots 5 pages
L’objectif du discours argumentatif consiste à propos d’un thème (un sujet) de soutenir une thèse (un point de vue, une opinion) qui réponde à une problématique1. Il faut convaincre un adversaire, soit pour modifier son opinion ou son jugement, soit pour l’inciter à agir.
Quelques exemples pour mieux faire comprendre ces notions :
Un thème est un sujet de discussion plus ou moins précis, délimité : le tabac, les usages du tabac, les usages sociaux du tabac, les méfaits du tabac, tabac et drogue, tabac et addiction…
Une problématique est formulée sous forme d’une question à propos du thème : le tabac est-il dangereux ? Pourquoi les jeunes gens fument-ils ? Quels sont les usages du tabac ?...
Une thèse est une réponse à cette problématique, une prise de position tranchée ou nuancée : oui, fumer est dangereux… Fumer est dangereux, toutefois la quantité, le type de pratique et l’attachement au produit nuancent le pronostic…
Argumenter, c’est donc définir la stratégie la plus efficace, la plus habile pour
4. Genres et registres sollicités
On a l’habitude de distinguer entre argumentation directe (explicite) ou indirecte (implicite) et de rattacher les genres à l’un ou l’autre type d’argumentation. Outre qu’il convient de se montrer nuancé dans le classement et le rattachement, c’est le choix de l’énonciation qui permettra surtout de distinguer les deux types.
Dans le premier type, le discours est en principe pris en charge par l’auteur, nous parlerons alors d’essai au sens large ; dans le second type, le discours est plutôt délégué à un narrateur et à des personnages, nous aurons alors affaire au récit et à la fiction, au genre général de l’apologue. Attention cependant, les genres chimiquement purs n’existent pas : un essai peut abriter des exemples qui confinent parfois à la fiction6, comme une fable permettre aussi l’expression directe de l’auteur, La Fontaine ne s’en prive pas…
Quant au dialogue, il appartiendrait aux deux types puisqu’il est une

en relation

  • L'argumentation
    454 mots | 2 pages
  • L'argumentation
    679 mots | 3 pages
  • L'argumentation
    762 mots | 4 pages
  • l'argumentation
    870 mots | 4 pages
  • L'argumentation
    499 mots | 2 pages
  • L'argumentation
    534 mots | 3 pages
  • L'argumentation
    928 mots | 4 pages
  • L'argumentation
    299 mots | 2 pages
  • L'argumentation
    2178 mots | 9 pages
  • L'argumentation
    405 mots | 2 pages