L'armée française de 1870 à 1914

Pages: 5 (1168 mots) Publié le: 2 avril 2011
L'armée française (1871-1914) 

Organisation :

Après le désastre de 1870, qui a mis en lumière les faiblesses criantes de l'armée, le pays met en place une profonde réforme de l'armée. Sous la présidence du maréchal de Mac Mahon et sous l'impulsion des ministres de la guerre les généraux du Barail et de Cissey, l'organisation et le recrutement de l'armée sont repensés.
En particulier,l'armée est refondue en grandes unités (corps d'armée, divisions et brigades) dont l'organisation est mise en place dès le temps de paix, selon des circonscription territoriales définies et dont les commandants désignés ont la charge de leur préparation ainsi que de leur conduite au combat si nécessaire. Cette organisation permanente, sur le modèle prussien, assure une préparation plus satisfaisante destroupes et évite que ne se reproduisent les terribles désordres de l'armée imperiale en aout 1870.
Ces corps d'armée, au nombre de 19 (portés à 22 en 1914) sont regroupés en armées dont la concentration et le plan d'opération sont définis dès le temps de paix. A cette organisation s'ajoute le Gouverneur de la place de Paris, commandé par un général détenant le premier rang hiérarchique desgénéraux de corps d'armée.
Le sommet de la hiérarchie militaire s'articule au sein du Conseil Supérieur de la Guerre, organe placé sous la Présidence du ministre de la guerre, composé des généraux de division inspecteurs d'armée, du chef de l'état major général et du vice président du conseil supérieur de la guerre, chargé (à partir de 1890) du commandement suprème de la masse de manoeuvre. Cetorganisme est obligatoirement consulté pour tout projet concernant l'armée, ainsi que de la préparation des plans militaires.

Les évolutions de l'armée française sous la IIIème République :

Le décret du 15 novembre 1865 est la première étape d'une réorganisation de l'armée de la République, avec le renouvellement et la réorganisation du parc d'artillerie. (1)
La guerre de 1866, contre l'envahisseurprussien a facilité l'acceptation par l'opinion publique de la nécessité d'une réorganisation de l'armée, avec retour à l'incorporation de la classe entière. La loi Niel (du nom de son auteur, le maréchal Niel) du 1er février 1868 (2) prévoit :
• l'incorporation de la classe entière, une partie étant seule appelée à l'activité, l'autre soumise à des exercices périodiques et elle-même diviséeen deux fractions, la première pouvant être appelée par le ministre, la seconde par un décret. À l'issue du service, les libérés servent trois ans dans la garde mobile ;
• la suppression de l'exonération (pratique consistant pour un conscrit à se racheter en versant une somme d'argent à l'État), et le rétablissement du remplacement (pratique consistant pour un conscrit à se faire remplaceren proposant un autre homme (volontaire) à sa place) ;
• un service de 5 ans dans l'active et de 4 ans dans la réserve pour la première partie du contingent ; de 4 ans (vite ramenés à 5 mois) pour la seconde partie ; les exemptés et les remplacés font 5 ans dans la garde mobile (qu'une loi permet de verser dans l'armée active).
En dépit de l'opposition d'hommes politiques tels queGarnier-Pagès (qui soutient qu'en cas d'invasion on réaliserait une levée en masse comme en 1793 : "Avec ce système, la France est invincible" (3)) ou Gambetta (qui réclame en 1869 la totale disparition de l'armée d'active (3)), et malgré la mort du maréchal Niel en août 1869, la loi est votée et mise en application.
L'armée française a su tirer les enseignements de la guerre de Sécession et de celle de1866. Elle adopte une attitude moins ancrée sur la défensive.
On cherche donc à doter la république de troupes suffisamment nombreuses, bien armées, bien entraînées, bien nourries, mobilisées de façon organisée, et dirigées par des chefs compétents.
À cela, il faut ajouter la valeur propre du soldat français, "troupe solide, dont aucun revers n'entame la bonne volonté ; troupe vaillante qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'aristocratie de 1870 à 1914
  • L'aristocratie de 1870 à 1914
  • L'aristocratie de 1870 à 1914
  • Crises politiques francaises 1870 1914
  • L'italie de 1870 à 1914
  • La france de 1870 à 1914
  • La france de 1870 à 1914
  • L’industrie française entre 1870 et 1914

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !