L'art contemporain, une fumisterie ?

Pages: 10 (2299 mots) Publié le: 15 octobre 2013
L’art réagit à l’époque dans laquelle il se place et, conséquemment, à ses problèmes, son actualité.
Considérons ici que l’art contemporain évolue à partir de la fin de la Seconde Guerre Mondiale à nos jours. Malgré que cela puisse être débattu, il paraît judicieux de se restreindre à certaines périodes choisies, afin d’éviter des ambiguïtés historiques qui risqueraient de nous éloigner du sujet(mouvements d’avant-gardes, évolutions différentes suivant les techniques, etc.). Dans un langage commun, les termes “contemporain“ et “moderne“ sont sensiblement proches, ils sont tous deux employés pour signifier le présent, le récent. Néanmoins, observons et retenons que “contemporain“ signifie aussi l’existence de deux choses en un même temps. Entendons donc que l’art contemporain prend placedans notre monde actuel. Dans l’histoire de l’art, les formules “moderne“ et “contemporain“ ne se confondent pas mais ne s’opposent pas pour autant. Effectivement, l’art contemporain peut être, en certains points, considéré comme une suite à l’art moderne, il l’admet comme fondement. On leur reconnait, à différentes mesures, le rejet des traditions artistiques des époques plus classiques.
L’artcontemporain est néanmoins très controversé, bien des noms ont en fait la critique, mais il est surtout éloigné du peuple. Le grand public dénigre cet art, ne le comprend pas, l’estime facile et dénué de sens visuel, de beau. Mais peut-être pourrons nous développer plus loin le sens de cet art, ou plutôt de ces arts, car l’art contemporain arbore bien des formes, utilise bien des médiums etregroupe bon nombre d’artiste bien différents les uns des autres.


Autrefois, était considérée comme art, une oeuvre réalisée par la main de l’artiste qui, pour arriver à ce résultat pouvait avoir passé des jours sur un détail de sa sculpture, de sa peinture. Alors, une fois l’oeuvre présenté au public, on lui reconnaissait son extrême fidélité à notre vision de la nature, une précision dont lecommun des mortels se sentait à jamais incapable d’égaler. Nous attribuons toujours à des peintres comme l’italien Le Caravage (1571-1610), ou plus tard le néerlandais Rembrandt (1606-1669) leurs utilisations parfaitement maîtrisées du clair-obscur. Aussi, les sculptures issues de la Grèce antique, dont les experts peinent à identifier les auteurs avec exactitude, nous fascinent encore aujourd’huiplus de 2600 ans après leur conception, tant elles sont fidèles à ce qu’elles représentent (ici, remarquons que la plupart des oeuvres grecques que l’on peut admirer sont des copies romaines mais dont on sait maintenant qu’elles sont quasi identiques). Or, de nos jours, certaines oeuvres d’arts dites contemporaines sont, en plus d’être non-figuratives, d’une simplicité technique à la porté d’unemajorité d’être humain. Citons donc l’américain Jackson Pollock (1912-1956) qui, avec des jets de peintures sur une toile, a pour plus d’un était considéré comme un imposteur à ses débuts. «J’aurai put le faire moi-même.» est une phrase qui a dut être prononcée une multitude de fois à la vue d’une de ses oeuvres. Effectivement, en termes techniques, chacun est à la mesure de réaliser une tellecomposition de couleurs. Quant à Claude Tousignant (1932), cet artiste québécois, lui, a peint en 1956 une toile de l’unique couleur orange, sans forme, sans ligne, ni dégradé et la nomma naturellement Monochrome orangé. De même que pour Pollock, il n’est pas nécessaire d’avoir assisté à des cours de pratiques artistiques pour pouvoir reproduire ces oeuvres. C’est ainsi que, hors de toutesfascinations, le grand public (en opposition au public spécialisé, averti) se tiendra à l’écart de l’art contemporain. De surcroit, le spectateur non avertis trouvera malhonnête que des oeuvres de ce type lui soient présenté, mais d’autant plus qu’elles soient vendus pour des sommes qu’il jugera exorbitantes. Alors qu’auparavant, les oeuvres d’art étaient admirées par le plus grand nombre, aujourd’hui, le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'art contemporain
  • L'art contemporain
  • L'art contemporain
  • Quels lieux pour l'art contemporain?
  • L'irrévérence dans l'art contemporain
  • introduction "le marché de l'art contemporain"
  • L'art contemporain au musée
  • L’art : du moderne au contemporain

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !