L'art dans l'assommoir d'emile zola

Pages: 16 (3800 mots) Publié le: 5 mars 2011
L’ART DANS L’ASSOMMOIR D’EMILE ZOLA

« Le naturalisme consiste à voir la réalité à l’aide d’un talent »

0. En guis de présentation
Il serait bon de signaler, de prime abord, que l’articulation art/littérature ne date d’hier d’autant plus que l’on tient compte de l’art calligraphique (ou la calligraphie tout court). Partant, l’art picturalet l’écriture en est l’exemple frappant. Cet amalgame donnerait lieu à une « science » que Roland BARTHES a appelée « Hyphologie », en ce qu’elle conçoit le texte comme « tresse » ou « tissu ». Du latin «hyphos », qui signifie « toile d’araignée », la création artistique et littéraire est à rapprocher de l’activité du tissage dont la symbolique est incontournable.
Féru de l’art pictural,ami des impressionnistes, Zola s’est ingénié dans ses romans à nourrir sa matière littéraire de tout ce qui est visuel. Pour s’en convaincre, il faut citer entre autres L’Œuvre (Edition Le Livre La Poche, France, 18...), et L’Assommoir dont on va esquisser une approche qui y souligne la part de l’art. Zola écrit notamment dans la préface du même texte :

« J’ai voulu peindre ladéchéance fatale d’une famille ouvrière, dans le milieu empesté des bourgs » [1]

C’est pourquoi, nous essaierons d’approcher l’art dans ce texte selon deux ordres à la fois thématique et formel. Il serait judicieux de traiter l’ambivalence de l’art pour en évaluer la teneur dans deux classes sociales à savoir la bourgeoisie et le peuple. Le plan sera le suivant :

I. Le peuple et l’artII. Vers un regard populaire de l’art
III. L’Assommoir : une écriture artistique

I. Le peuple et l’art :
Ce qui frappe au chapitre 3 où il est question de la noce de Gervaise, c’est bien la visite au Louvre, qui constitue en réalité un espace d’exposition permanente. L’apport de ce chapitre réside dans cette rencontre de la Foule populaire avec l’art, comme manifestation del’intellect.

A. La manifestation de l’art :
Comme il est décrit dans le texte, le musée du Louvre est un espace qui renferme un très grand nombre d’œuvres d’ordre pictural, sculptural (tableaux, statues, antiquités…). Les personnages semblent être en rupture avec cette forme d’expression artistique : ils ne connaissent pas « ça ». Or, M. Madinier le trouve « instructif » etencourage les fêtards à y aller « voir, au moins une fois »[2].

a) Un espace étrange :
Il est vrai que la noce y trouve matière à contemplation, à savoir « Radeau de la Méduse », « Noces » de Cana, «  La Vierge » de Murillo » la « Kermesse » de Rubens, entre autres. Ce même espace de luxe est mal apprécié pal la foule en noce. En effet, il est un lieu de menace et de perte pourelle, tel un labyrinthe. L’un des personnages s’exprime ainsi :

« C’était très grand, on pouvait se perdre »[3]

Ou encore,
« Jamais plus, elle (la noce) ne sortirait »[4]

« Il se trompa, égara la noce au long de sept salles désertes, froides, garnies seulement de vitrines sévères… »[5]

Plus, ce musée est cela qui provoque de l’ennui etde l’antipathie du peuple à l’égard de certaines œuvres d’art (pots cassés, bonhommes), dans la mesure où il les trouve « laids ». Ce qui y est exposé dans le Louvre, ce sont des objets d’art qui relèvent d’un autre cadre culturel que celui du peuple. Devant les statues qualifiées de « bêtes monstrueuses », étant « moitié chattes, moitié femmes », la foule ne fait qu’exprimer son étonnement. Parlà, le Louvre constitue un espace mythique, car il se trouve en rupture avec la réalité quotidienne.

b) Un espace tombal :
En plus du froid qui le caractérise, le Musée est un espace où l’on descend :

« En bas, la noce se fut engagée dans musée assyrien »[6]

Plus loin, il est assimilé à une « cave » et les personnages à des « souris ». L’immobilité des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • préface de l'assommoir d'Emile Zola
  • L'alcoolisme dans l'assommoir d'emile zola
  • Commentaire de l'assommoir d'emile zola
  • L'assommoir , d'emile zola
  • Exposé sur la crasse dans « l’assommoir » d’emile zola
  • Analyse d'un extrait de l'assommoir d'emile zola
  • Étude d'un extrait de l’assommoir d’émile zola
  • Commentaire composé sur le chapitre vi de l'assommoir d'emile zola

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !