L'art poétique verlaine

994 mots 4 pages
Le chant lexical de la musique est développé aux vers 1, 7, 16, 26, 28, 29. La musique paraît essentielle à Verlaine :
- Phrases nominales aux vers 1 et 29 qui montrent l'enthousiasme.
- « avant toute chose » au vers 1 montre un caractère primordial.
- Au vers 29 « encore et toujours » montre que la poésie et la musique sont indissociables, et « DE la musique » montre que toute sorte de musique est acceptée.
- Au vers 7 la « chanson » est un art mineur accepté également.
- Au vers 16 l'emploi de « flûte et cor » montre que le plus fluet comme le plus imposant sont les bienvenus.
- Au vers 26, l'« enfant sourd » qui ne va pas dans le sens de la musique est disqualifié.
- Au vers 28, on parle de la mauvaise musique « creux et faux sous la lime », pour accentuer cela, on trouve un hiatus « creux et ».

Au début du quatrième quatrain « car » montre la volonté d'expliquer. « Nous voulons » suggère un engagement. « nous » présente la modestie de l'auteur ou bien l'ensemble des poètes.

Il y a une insistance sur la Nuance :
- Une préférence exclusive grâce à « encore », « rien que ».
- Un rejet de la Couleur qui est trop précise contrairement à la Nuance qui fait plus dans la subtilité. → « plus vague » v.3, « méprise » v.6, « grise » v.7, « Indécis » v.8, « derrière des voiles » v.9, « tremblant » v.10 → il s'agit du chant lexical de l'indéfini.
- Insistance grâce à l'interjection « Oh ! », mais aussi grâce aux nombreuses exclamations, et à l'emploi de « seule » qui veut dire qu'elle est unique, et de « fiance » qui symbolise un lien ténu, fragile, un vœu, accentué par la rime intérieure de « Nuance » et « fiance » (qui est presque une paronomase).
- Les deux compléments soulignent le pouvoir qu'a la Nuance d'opposer ce qui est insaisissable « rêve au rêve » mais aussi de lier des choses très différentes « flûte au cor ».
- On retrouve des sonorités musicales liquides (L, R) et sifflantes (V, F).

Les mots avec des majuscules attirent l'attention.

en relation

  • L'art poétique de verlaine expliqué
    641 mots | 3 pages
  • Lecture analytique de l'art poétique de verlaine, jadis et naguère
    685 mots | 3 pages
  • Dom juan
    3781 mots | 16 pages
  • Art poétique
    963 mots | 4 pages
  • Saint seiya
    938 mots | 4 pages
  • Verlaine art poetique
    769 mots | 4 pages
  • verlaine
    1347 mots | 6 pages
  • Demain dès l'aube l'art l'art poétique
    2869 mots | 12 pages
  • Paul Verlaine
    3329 mots | 14 pages
  • Les fleurs du mal de baudelaire
    1088 mots | 5 pages