L'art

623 mots 3 pages
Nicolas Poussin, L'Enlèvement des Sabines, v. 1637-1638, Musée du Louvre.L’artisan et l’artiste utilisent tous deux une matière première et des outils. L’artisan produit quelque chose d’utile, il vise l’utile.
À l’inverse, l’artiste ne vise pas l’utile mais le beau.
Or, l’artisan peut faire quelque chose de beau (par exemple l’architecte, l’ébéniste; etc.) et d’utile.

L’artiste, quant à lui, vise-t-il toujours le beau ? Pour certains artistes, l’art n’a rien à voir avec l’esthétique. Les artistes veulent changer les hommes, les transformer, en les choquant par exemple. Généralement, le « grand » public ne souhaite pas être bouleversé.
Art, technique

L’œuvre d’art suppose une création originale, elle est quelque chose qui n’existe pas encore ; on ne peut donc apprendre à faire de l’art. Ainsi, le solfège n’est pas de la musique. L’art ne consiste pas à imiter mais à créer : on ne peut apprendre à créer. Aussi l’œuvre d’art n’existe qu’au moment où elle est produite. Cela dit, beaucoup d’artistes ont d’abord été imitateurs : après la maturité, ils deviennent artistes.
Art et nature

Présupposé : la peinture est peindre ce que l’on voit. Or, si l’on place deux peintres devant le même paysage, on obtiendra deux peintures différentes. En réalité, l’artiste ne peint donc pas ce qu’il voit, mais son travail est une représentation (sensibilité). L’art n’imite donc pas la nature ; si c’est le cas, il ne s’agit pas d’une œuvre d’art. Ce n’est pas la vue qui guide l’artiste mais sa vision : le peintre reconstruit la nature. L’artiste est toujours pris dans l’esthétique d’une époque : la sensibilité personnelle de l’artiste est certes existante, mais celle-ci est toujours encadrée.

L’idéal de la beauté : ce n’est pas la nature telle qu’elle est, mais telle que l’artiste se la représente. Le peintre ne peint pas ce qu’il voit : il peint un idéal. La beauté universelle n’existe pas.

La peinture de la Renaissance représente-t-elle la nature ? La peinture de la

en relation

  • L'art pour l'art
    1559 mots | 7 pages
  • l'art pour l'art
    1159 mots | 5 pages
  • L'art pour l'art
    463 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    626 mots | 3 pages
  • L'art pour l'art
    269 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    2002 mots | 9 pages
  • L'art
    14526 mots | 59 pages
  • L'art
    6027 mots | 25 pages
  • L'art
    986 mots | 4 pages
  • L'art
    1249 mots | 5 pages