l'art

Pages: 12 (2787 mots) Publié le: 2 février 2014
 L’art


Qu’est –ce qu’une expérience esthétique ? Comment qualifier ce moment où une œuvre , un tableau , un dispositif artistique s’offrent à nos sens , à notre observation ? Quel savoir peut-on retirer de la contemplation d’une œuvre d’art, de la fréquentation d’un musée , de la visite d’une exposition ? Et quelle est la finalité d’une telle démarche , que recherche-tonintellectuellement et personnellement dans le rapport à l’art ?
L’art ne cesse d’interroger la pensée car il mobilise à la fois la connaissance et la plus part des facultés intellectuelles , de représentation , de conceptualisation , mais aussi l’imagination et l’éducation de la sensibilité. Ni pure connaissance , ni simple expérience sensible, l'art renvoie à des domaines de savoirs parfoisopposés. En outre l’appréhension des arts , de leurs mondes fait intervenir de multiples disciplines  : techniques , scientifiques, historiques… Le statut cognitif de l’art , des œuvres et de leur expérience ne cessent ne faire question. Pourquoi la compréhension de l’art ne nous apporterait-elle pas une connaissance tout aussi valable et objective que celle que nous fournit la science ou même laphilosophie? Rappelons que l’art vient de artein qui signifie arrangement ou disposition ;, une certaine façon de disposer les éléments de la nature ou du réel à des fins non pratiques . Donc l’art fait monde car il constitue une expérience avec ses propres règles. Le monde de l’art s’isole du réel et de sa simple reproduction. ( cf maîtrise de la couleur , rapport à l’espace dans la peintureabstraite américaine). On ne peut donc comprendre l’art en dehors de certaines exigences formelles ( recherche d’une forme , d’un cadre ou d'un dispositif) , matérielles ( couleur , pâte picturale , techniques) , et esthétiques (relatives aux exigences du goût) . Car ce qui rend problématique la recherche de la vérité ou de la connaissance en art c’est que la création est toujours exposée devant unpublic qui pose certains exigences .
C’est l’origine de la séparation entre l’art et la technique , l’idée que le but de l’art n’est pas fonctionnel (objets utiles) mais gratuit au sens où l’art ne répond pas une finalité spécifique.
En outre on ne peut penser la vérité des œuvres en dehors de l’analyse des constitutions de la production , des règles déterminées propres à une discipline ou uncourant artistique(importance de l’histoire de l’art , des écoles, impressionnistes ,post impressionnistes…)
D’autre part comment qualifier l’esprit qui est à l’origine de l’œuvre , du geste pictural , du dessin ou de la trame narrative ?Peut-on formaliser ou donner un sens à cette source de la création ?
Le problème pour analyser la valeur d’une œuvre , comprendre ses raisons intrinsèques est desavoir si l’art se prête à la connaissance. Si l’expérience esthétique se laisse réduire à une analyse technique , historique ou si à l’inverse nous sommes condamnés à l’ineffable , pire au relativisme. Comment saisir (dans la diversité des arts et des pratiques artistiques) la signification d’une œuvre , le savoir qu’elle apporte sur le réel ou sa mise en question? (cf approches contemporaines, installations et mondes possibles).



Les mondes de l’art :

A) La création artistique et le monde commun : Peut-on parler d’une réalité à part entière ?


L’idée bien connue consisterait à penser que la création artistique se constitue dans la parfaite adéquation à un modèle donné , que la nature présente un ordre parfait ou harmonieux que l’artiste doittenter par ses moyens de reproduire ; Idée d’une belle nature subsistante qu’il s’agirait de restituer par la palette du peintre , le peintre se ferait scientifique ,naturaliste , biologiste (cf mythe rationaliste des lumières , Constable, la peinture comme procédé de connaissance) . Mais on se rend bien compte que même chez les artistes les plus réalistes le présupposé mimétique ne tient pas très...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'art pour l'art
  • L'art pour l'art
  • L'art pour l'art
  • L'art
  • L'art
  • L'art
  • L'art
  • L'art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !