L'eglise en occident (x-xiiie siècle)

Pages: 5 (1116 mots) Publié le: 8 décembre 2011
La période qui s'étend du Xe au XIIIe siècle constitue une période charnière dans l'histoire de l'Eglise occidentale. Au Xe siècle, l'Eglise est très riche, disposant de vastes domaines fonciers grâce aux donations des souverains, seigneurs voire paysans. Sous les carolingiens, elle a grandement participé au vaste élan de christianisation en direction des campagnes et des pays encore païens. AuXe siècle, l'imbrication entre le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel se renforce. L'immersion de l'Eglise dans la société féodale ne l'empêche néanmoins pas de poursuivre son élan religieux. Une réforme se prépare et se déploie au XIe siècle : la réforme grégorienne. Au XIIe siècle, l'Eglise est triomphante. Pourtant, cette situation n'empêche pas l'éclosion de mouvements hérétiques.

A/L'Eglise aux mains des laïcs

L'évolution de l'Eglise aux Xe et XIe siècles est indissociable des transformations politiques. La désintégration de l'ordre public provoque l'accaparement par les laïcs (rois, comtes, seigneurs) des biens ecclésiastiques. Dans l'ensemble de l'Occident, souverains et seigneurs nomment eux-mêmes les évêques ou exercent de fortes pressions pour imposer leur candidat, etcertains choix se révèlent scandaleux. D'où le relâchement des moeurs et les deux grands maux du temps : la simonie (trafic et vente des sacrements, des dignités et des objets ecclésiastiques) et le nicolaïsme (dépravation des moeurs du clergé, se manifestant notamment par le refus du célibat). Même une partie du clergé régulier tombe sous la tutelle du pouvoir laïc.
Pour défendre leurs domainesfonciers, les clercs s'insèrent dans le système féodo-vassalique. Évêques et abbés deviennent des seigneurs, prêtant hommage aux puissants et s'entourant à leur tour de vassaux. La seigneurie ecclésiastique est quasi-identique à la seigneurie laïque, l'évêque conduisant même parfois ses hommes à l'ost royale ou princière.

Dès la fin du Xe siècle sont toutefois entrepris des efforts pourlibérer au moins partiellement l'Eglise de l'emprise féodale. Scandalisés par les ravages de la guerre et par les exactions commises à l'encontre des biens ecclésiastiques et de leurs propriétaires, des clercs se réunissent dans un concile en 989 à Charroux (près de Poitiers) et décident de placer sous la menace d'excommunication tout individu ayant porté atteinte à un clerc ou un paysan. Ce concileinaugure le mouvement de la Paix de Dieu, pris en main après 1016 par Cluny. Aux Assemblées de paix des serments prêtés sur des reliques sont exigés de tous les chevaliers : interdiction d'attaquer les clercs et leurs biens, de dépouiller les paysans et les marchands, d'incendier les maisons, etc. La Paix de Dieu se prolonge au XIe siècle dans le mouvement de la Trêve de Dieu qui interdit l'usage desarmes du jeudi au dimanche (souvenir de la Passion du Christ) et lors des grandes fêtes lithurgiques (Avent, Nöel, Carême, Pâques). Si les résultats sont médiocres, le mouvement influence les mentalités (l'idéal chevaleresque se tourne vers la protection du faible) et contribue à dégager la notion de guerres juste et injuste.

B/ La réforme dite grégorienne

Bien avant l'avènement du papeGrégoire VII (1073-1086), qui donne son nom à la réforme, des réformes sont tentées pour « moraliser » le clergé et libérer l'Eglise de la tutelle des laïcs. Victor II (1055-1057) nomme plusieurs archevêques pour régler la question des abus. L'excommunication, les traités polémiques, les conciles locaux, la déposition sont autant de moyens pour lutter contre la dépravation des moeurs.

Grégoire VII(1073-1085)
Les partisans de la réforme déjà entamée élisent Hildebrand, devenu Grégoire VII (1073), qui la porte à son terme. Grégoire VII souhaite réaliser sur terre le règne de Dieu, réformer le clergé, amender les moeurs des laïcs et corriger les institutions civiles. En 1075, il promulgue le Dictatus Papae, qui résume ses idées. Des Lorrains ou des Italiens, cardinaux, c'est-à-dire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'eglise en occident aux xii xiiie
  • L'eglise et la pauvreté xie xiiie siècle
  • Le renouveau de l'Eglise entre le XIe et le XIIIe siecle
  • Dissertation : les campagnes en occident xiiie – xve siècle
  • Le role et la puissance de l'eglise en occident au xiie siècle
  • L'église et les mouvements dissidents xii xiiie siècle
  • L'eglise en occident
  • L'eglise en occident

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !