L'enfant et la vie familiale sous l'ancien régime, de philippe aries

Pages: 8 (1838 mots) Publié le: 5 janvier 2011
L'enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime, de Philippe ARIES
L'ouvrage, publié en 1960, de l'historien et journaliste français Philippe ARIES (1914-1984) traite de l'évolution historique des mentalités familiales. Dans l'étude des conflit entre classes d'âge, de leur formation, de leur identité, de leur représentation, sa thèse permet de progresser car elle se situe àun moment où se fait jour (ou se redécouvre) la conscience de la particularité de l'enfant. Cette conscience, avant le contrôle des naissances et la baisse de fécondité à la fin du XVIIIème siècle, selon lui, n'existait pas, non que les enfants étaient précédemment négligés, mais ils étaient considérés comme des adultes en miniature sans caractéristiques spécifiques. Dans les éditions successivesde son ouvrage, Philippe ARIES enrichit son étude en mettant en relief une évolution non linéaire des mentalités depuis l'époque romaine.
Ainsi dans l'édition de 1973, on peut lire dans la préface qu'"un grande changement intervient (...) dans cette société (du haut Moyen-Age), peut-être à l'époque de la féodalité et du renforcement des vieilles chefferies. Il concerne l'éducation, c'est-à-direla transmission du savoir et des valeurs. Celle-ci est désormais (...) assurée par l'apprentissage. Or la pratique de l'apprentissage est incompatible avec le système des classes d'âge, ou, tout au moins, il tend en se généralisant à le détruire.(...). Il force les enfants à vivre au milieu des adultes, qui leur communiquent ainsi le savoir-faire et le savoir-vivre. Le mélange des âges qu'ilentraîne me parait un des traits dominants de notre société, du milieu du Moyen-Age au XVIIIème siècle. Dans ces conditions les classements traditionnels par âge ne pouvaient que se brouiller et perdre de leur nécessité.".
"C'est à la fin du XVIIème siècle et au XVIIIème que j'ai situé, en partant de sources souvent françaises, la retraite de la famille loin de la rue, de la place, de la viecollective et son repli à l'intérieur d'une maison mieux défendue contre les intrus, mieux préparée pour l'intimité. Cette nouvelle organisation de l'espace privé avait été obtenue par l'indépendance des pièces qui communiquaient entre elles par un couloir (au lieu de s'ouvrir l'une sur l'autre en enfilade) et par leur spécialisation fonctionnelle (salon, salle à manger, chambre à coucher.".
Cetouvrage, qui s'appuie sur de nombreux documents écrits (des considérations sur l'éducation elle-même aux règlements intérieurs des établissements recevant des enfants), comme sur l'architecture funéraire, constitue un des premiers qui introduisent l'étude de l'histoire de la famille et des mentalités, dans les recherches historiques et sociologiques.

En trois parties, Le sentiment del'enfance, La vie scolastique et La famille, Philippe Aries trace l'histoire des attitudes vis-à-vis de l'enfance, montrant un tableau contrasté du développement de l'affectivité et du développement du contrôle social.

La première partie sur les âges de la vie, la découverte de l'enfance, l'habit des enfants, l'histoire des jeux, le passage de l'impudeur à l'innocence, en 5 chapitres permetd'examiner les deux sentiments de l'enfance. "Le premier sentiment de l'enfance - le mignotage - était apparu dans le milieu familial, dans la compagnie des petits enfants. Le second, au contraire, provenait d'une source extérieure à la famille : des hommes d'Eglise ou de robe, rares jusqu'au XVIème siècle, de plus nombreux moralistes au XVIIème siècle, soucieux de moeurs policées et raisonnables. Ilsétaient aussi devenus sensibles au phénomène jadis négligé de l'enfance, mais ils répugnaient à considérer ces enfants comme des jouets charmants, car ils voyaient en eux de fragiles créatures de Dieu qu'il fallait à la fois préserver et assagir. Ce sentiment passa à son tour dans la vie familiale.
Au XVIIIème siècle, on retrouve dans la famille ces deux éléments anciens associés à un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • « L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime » de philippe ariès
  • Phillipe ariès, l'enfant et la vie familiale sous l'ancien régime
  • Phillipe ariès "l'enfant et la vie familiale sous l'ancien régime", 1960
  • Résumer l'enfant et la vie familiale sous l'ancien régime
  • l'enfant et la vie familiale sous l’ancien regime
  • L'enfant et la vie familiale sous l'ancien régime
  • Les corporation sous l'ancien régime
  • Les avocats sous l'ancien régime

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !