L'enfant

5240 mots 21 pages
L'Enfant, Les Jours (tome I), La Grande Maison, premiers volets des trilogies célèbres de Jules Vallès, Taha Hussein et Mohamed Dib, nous ont d'abord attirée comme récits d'enfances malheureuses. L'analyse détaillée, comparée des textes nous a ensuite engagée dans la voie d'une recherche des prémisses théoriques du "Récit d'enfance", genre littéraire répandu par suite de son lien avec l'autobiographie et l'auto-fiction, mais encore mal connu.
C'est à ce travail que nous nous sommes attachée, empruntant ses méthodes à la "narratologie", enrichie par la "psychanalyse" et la "socio-critique" des textes, dans le cadre de l'étude comparée des textes et de leurs contextes.
Au terme de notre étude, nous espérons avoir pu ajouter une modeste contribution aux recherches contemporaines sur le "Récit d'enfance".En abordant le sujet du "Récit d'enfance", nous nous sommes heurtée, dès le départ, à ce problème que tout chercheur affronte, à savoir la définition, pour mieux délimiter la problématique.
Nous avons été également frappée par le fait que le "récit d'enfance" en tant que concept désignant une création littéraire spécifique, indiquant un "genre" littéraire particulier, pratiqué par de nombreux écrivains, était mal connu par les historiens de la littérature et vaguement défini par les théoriciens et les critiques.
Longtemps mal connu et vaguement défini que ce soit au niveau de la littérature française ou à celui de la littérature francophone ou même arabe: cela ne veut pas dire que ce phénomène n'a pas existé. Au contraire, le "récit d'enfance" était présent et s'est toujours manifesté au cours des siècles en tant que production littéraire, création artistique, pratiqué par les auteurs.
Georges May l'a judicieusement remarqué en précisant que:
"La pratique, la création littéraire (du Récit d'enfance), a de loin précédé la critique ou la théorie du "genre" littéraire."(1)
Donc la théorie de ce genre littéraire ainsi que le concept critique sont

en relation

  • L'enfant
    527 mots | 3 pages
  • L'enfant
    1124 mots | 5 pages
  • l'enfant
    363 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1317 mots | 6 pages
  • L'enfant
    365 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1070 mots | 5 pages
  • l'enfant
    475 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1338 mots | 6 pages
  • L'enfant
    1194 mots | 5 pages
  • L'enfant
    524 mots | 3 pages