L'enfant

527 mots 3 pages
FRANÇAIS

En considérant le jeune enfant comme un morceau de cire qu’il pourrait mouler, modelé, à son gré, J.Locke identifie les parents, les instituteurs comme des artistes. En effet, apparenté à de la pâte à modeler, l’enfant serait alors façonner à la manière de l’homme adulte selon sa volonté.
L’enfant apprend le sens des choses grâce à l’école, ses parents … de ce fait il apprendra selon le modèle qu’on lui donnera, les leçons qu’on lui apprendra, les gestes qu’on lui montrera. Donc l’enfant sera le parfait petit modèle de « cire » des éducateurs parents ou autres. Mais n’y a-t-il pas un risque à avoir une approche de l’enfant comme celle d’un être qu’on pourrait façonner à son gré.
En effet, si on lui dit que le noir c’est du blanc, que le blanc c’est du noir, il aura une vision faussée du monde réel mais pour lui elle sera la réalité puisque c’est ce qu’on lui aura appris, pour lui le noir sera du blanc ….

On lui apprendra à vivre, à marcher, à parler, à effectuer des gestes, des actes ; c’est un apprentissage qui se fait dès le plus jeune âge mais un apprentissage qui doit être universel à tous.

Un fait divers avait montré un enfant retrouvé alors qu’il avait été élevé au milieu de chiens. Ces images avaient choquées l’opinion car cet enfant avait été laissé vivre avec ces animaux sans éducation humaine. De ce fait l’enfant avait adopté leurs comportements : il ne savait pas parler, mangeait et buvait comme un chien et faisait ces besoins à même le sol tout comme eux.
Pourquoi faisait-il tous cela ? parce que pour lui ces chiens étaient ces seul modèles ces références, ces éducateurs, pour lui il n’y avait rien d’anormal puisqu’il n’ait connu que sa.

Pour M.Ruffo l’enfant va emprunter à chaque personne qu’il va rencontrer au cours de son apprentissage, nounou, enseignant … un geste, une mimique, une expression qu’il reproduira, qu’il s’appropriera.
Le devenir de l’enfant n’est pas un modèle inné, unique ; chaque enfant est

en relation

  • L'enfant
    1124 mots | 5 pages
  • l'enfant
    363 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1317 mots | 6 pages
  • L'enfant
    365 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1070 mots | 5 pages
  • L'enfant
    5240 mots | 21 pages
  • l'enfant
    475 mots | 2 pages
  • L'enfant
    1338 mots | 6 pages
  • L'enfant
    1194 mots | 5 pages
  • L'enfant
    524 mots | 3 pages