L'etranger - camus : la répresentation de l'absurde chez meursault

Pages: 11 (2713 mots) Publié le: 29 février 2012
Albert Camus, né le 7 novembre 1913 en Algérie, est un romancier, dramaturge, journaliste et philosophe français, puisque l’Algérie était une colonie française. Malgré sa pauvreté, il a réussi à entrer au lycée Bugeaud d’Alger en 1924, grâce au concours de bourses qu’il a gagné. Il a passé son baccalauréat en 1930, mais dans cette même année, il est atteint de la tuberculose, une maladie qui luia fait prendre conscience de l’injustice faite à l’homme et de sa vie éphémère. Il a achevé sa licence de philosophie en 1934 et huit ans plus tard, en 1942, il a publié un roman intitulé L’Étranger dans lequel est décrite et représentée la philosophie camusienne de l’absurde. Cette philosophie de non-sens explique que la vie est irrationnelle. (Ceci est un bref aperçu de l’absurde; je vais yaborder avec plus de détails plus tard) À travers Meursault, le personnage principal et narrateur du roman, Camus réussit à représenter sa notion de l’absurde. Aujourd’hui, dans cette présentation, nous allons voir comment la perception de la vie de Meursault, son comportement, ainsi que ses relations avec autrui sont représentatifs de l’absurde de Camus.
Le premier aspect représentatif del’absurde chez Meursault est sa perception de la vie et son raisonnement absurde. L’absurde est la théorie de non-sens qui « naît de la confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde ». Lorsque nous réalisons que nos actions quotidiennes deviennent des habitudes, et que nous ne pourrons pas nous échapper de la mort, nous voulons chercher à connaître notre raison d’être (appelhumain). Toutefois, le monde ne peut pas nous donner des réponses, même les religions n’offrent pas de réponse à l’homme absurde (silence déraisonnable du monde). Ainsi, l’homme vit dans un monde dont il ne comprend pas le sens et la vie devient absurde et irrationnelle. Ce raisonnement absurde et vision de la vie sont adoptés par Meursault. La vie de celui-ci est machinale et routinière. Il se lève,va au travail, mange, retourne chez lui, soupe, et il dort. Il a affirmé lui-même : « J’ai mangé au restaurant, chez Céleste, comme d’habitude. » Lors de son séjour en prison, il a réalisé finalement, à travers sa routine qui se répète, qu’il n’y avait pas d’issue. Il a compris ce que l’infirmière lui a dit lors de l’enterrement de sa mère; il n’y a pas de moyens pour s’échapper de la prison, nide la mort. « Mais tout le monde savait que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Dans le fond, je n’ignorais pas que mourir à trente ans ou à soixante ans importe peu puisque, naturellement, dans les deux cas, d’autres hommes et d’autres femmes vivront, et cela, pendant des milliers d’années. » Il savait qu’il allait mourir un jour, donc à la fin du livre, quand il était condamné à mort, iln’avait pas peur et il acceptait sa mort. « Elles annonçaient des départs pour un monde qui maintenant m’était à jamais indifférent. /Et moi aussi, je me suis senti prêt à tout revivre. » À la fin du roman, Meursault a compris réellement que la vie est absurde et n’a pas de sens. Il s’est ouvert à la « tendre indifférence du monde » et il n’a pas eu de réponses; c’est le silence déraisonnable dumonde. Cela dit, le raisonnement absurde de Meursault est la raison pour laquelle il perçoit la vie comme étant irrationnelle. Son raisonnement est aussi la source du comportement absurde de Meursault.

Un deuxième aspect absurde qui se retrouve chez Meursault est la façon dont il agit. Tout d’abord, Meursault est indifférent. Puisque l’homme finit par mourir, l’homme absurde sait que ce qu’ilfait n’a pas d’importance et est insignifiant. C’est pour cela qu’il est indifférent et n’accorde pas d’importance à ses relations avec les autres. (Ceci est un autre aspect sur lequel je vais m’attarder plus tard) Cette conscience de la vie absurde explique l’indifférence qu’a éprouvée Meursault tout au long du roman. « Je n’avais pas fait telle chose alors que j’avais fait cette autre. Et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'etranger
  • L'etranger
  • L'enterrement de meursault, l'étranger de camus
  • Le meurtre de meursault, l'étranger de camus
  • l'absurde chez Camus
  • Dissertation de l'étranger de Camus et l'absurde
  • Meursault (l'etranger, d'albert camus)
  • Le procès de meursault (l'étranger de camus)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !