L'evidence

Pages: 9 (2094 mots) Publié le: 24 mars 2013
|
Dissertation de Philosophie |
Faut-il refuser l’évidence pour rechercher la vérité ? |
|
Astrid Lise |
|

|

Devoir de Philosophie

Sujet : Faut-il refuser l’évidence pour rechercher la vérité ?
Nous pouvons distinguer deux notions importantes en philosophie: l’évidence et la vérité. L’évidence est une chose évidente qui s’impose à l’esprit, comme une vérité, ou sans qu’iln’y ait besoin d’aucune preuve ou justification. Le contraire de l’évidence est le doute, le mystère, l’hypothèse, l’obscurité, l’improbabilité, l’incertitude, l’indécision. La vérité est une connaissance reconnue comme juste, comme conforme à son objet et possédant à ce titre une valeur absolue. « Toute vérité nouvelle naît malgré l'évidence », Ceux-ci est une citation de Bachelard extrait de LeNouvel Esprit scientifique écrit en1934. Bachelard met en avant le fait que l’évidence est une condition nécessaire pour atteindre la vérité, elle donne une direction à suivre, mais qu’en aucun cas elle n’est suffisante pour prétendre atteindre la vérité qu’on qualifiera d’universelle et nécessaire. L’évidence peut-être douteuse. Ainsi, nous sommes fondés à nous demander s’il est nécessaire derefuser l’évidence pour rechercher la vérité. Après avoir explicité les notions de vérité, de certitude et les différentes notions d’évidence nous essayerons d’en déduire une réponse à la problématique posée. Enfin nous ferons une synthèse de ce sujet.
Que faut-il sous-entendre dans la notion d’évidence ? Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe trois types d’évidence qui pour nous semble desvérités : l’évidence sensible, l’évidence commune et l’évidence rationnelle. L’évidence sensible est une chose évidente qui peut être perçue par la sensibilité, par les sens. L’évidence sensible est celle de la perception. Nous pouvons prendre comme exemple cette citation de Dante : « Le témoignage de la vue ou de l'ouïe, sur les qualités sensibles qui sont de leur ressort, trompe rarement ». Sivous mettez votre main dans un four allumé depuis un certain temps, vous trouveriez l’intérieur du four chaud il serait donc évident que l’intérieur du four est chaud. L’évidence sensible, plus que l’évidence intellectuelle, est trompeuse, puisqu’elle dépend de notre perception du monde, de notre expérience sensible. L’évidence commune, autrement dit la croyance, désigne une disposition, unepropension de l’esprit qui porte un individu, singulier ou collectif, à donner son assentiment à une représentation ou à un état de choses, et ce en l’absence de certitude attestée par l’existence d’une preuve, ce qu’on pourrait résumer par la formule de Kant « principe d’assentiment subjectivement suffisant, mais objectivement insuffisant ».Le terme croyance apparaît en philosophie comme une énigme, unmystère. Prenons à témoin le philosophe Hume, qui écrit dans son Traité de la nature humaine « Cette opération de l’esprit qui produit la croyance à un fait a été jusqu’ici, semble-t-il, l’un des plus grands mystères de la philosophie (…). Pour ma part, je dois l’avouer, j’y trouve une difficulté considérable ». L’évidence sensible et l’évidente immédiate sont deux formes d’évidence immédiate.L’évidence immédiate est quelque chose qui parait évident dans l’immédiat, qui semble aller de soi. C’est une chose qui « crève les yeux ». L’évidence rationnelle est le fait de n'admettre pour vrai que ce que l'on sait de toute évidence, c'est à dire n'admettre que des faits définis par une mesure. Descartes fait une confiance totale à l'évidence rationnelle, car elle a été purifiée par l'épreuvedu doute et qu'elle est garantie, métaphysiquement, par la véracité de Dieu: toute la connaissance humaine lui est suspendue puisqu'elle est d'ordre intuitif et qu'elle fonde la déduction. Les sciences dans cette perspective, sont fondées sur des évidences rationnelles premières, celles que nous apportent les idées claires et distinctes d'espace, de temps, de mouvement et de leurs rapports....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'évidence poétique
  • L'évidence du cogito
  • L'évidence
  • L'évidence est-elle toujours vraie ?
  • L'évidence première est souvent suspecte
  • Peut-on se refuser à l'évidence ?
  • L'évidence première est souvent suspecte
  • Qu'est-ce que se rendre à l'évidence ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !