L'existence de dieu

Pages: 9 (2215 mots) Publié le: 1 mars 2011
Il fut question d’organiser un référendum pour décider démocratiquement si Dieu existait. Cette idée amusa les gens ; ils rirent moins quand ils s’aperçurent que ce n’était pas une idée, mais un projet en cours.
Il fallait reconnaître que les arguments des politiques n’étaient pas mauvais : on ne s’était déjà que trop tués pour cette histoire de Dieu. En dernier ressort, personne ne sauraitjamais si oui ou non Il existait.
- En fait, peu importe, disait Richter, l’initiateur du référendum.
- Peu importe, peu importe... Vous en avez de bonnes ! rétorquaient les commissionnaires. C’est de Son existence que dépend le salut de notre âme !
- Admettons. De deux choses l’une : soit Il existe, et notre projet, qui a pour but la paix entre les hommes, ne peut que Lui plaire et donccontribuer au salut de votre âme : soit Il n’existe pas, auquel cas nos pourparlers n’auront que des conséquences administratives.
- Après le pari de Pascal, le pari de Richter ! Nous vous aurions cru plus mystique, quand même !
- Je suis mystique.
- On ne dirait pas.
- Un mystique qui ne se soucierait pas du sort de son prochain vous paraîtrait-il plus convaincant ?
- De là à remettre à un sondagela question de l’existence de Dieu !
- Il faut vivre avec son époque. Et puis, messieurs les puristes, quelle autre solution entrevoyez-vous à la crise sans précédent qui met notre planète à feu et à sang ?
Les commissionnaires n’en virent aucune.
On passa donc à la phase ultérieure. Richter soutenait que le projet devait être mondial ; sinon, il n’aurait aucun intérêt.
- Vous rêvez, mon pauvreami : proposez cela aux islamistes et vous verrez ! Ou plutôt vous ne verrez pas, parce que vous serez mort.
- Mais c’est précisément pour que notre Terre ne devienne pas une grande Algérie que j’ai eu cette idée.
- Nous savons cela. Encore faut-il rester dans les limites du possible. Il vaut mieux procéder graduellement. Commençons à petite échelle : la France, par exemple.
- Et pourquoi pasle Liechtenstein, tant que vous y êtes ? s’indigna Richter. Nous n’en sortirons jamais, si nous procédons avec une telle lenteur. En outre, nous venons d’élire un nouveau président : si nous invitons nos compatriotes à voter pour ou contre Dieu deux mois après les présidentielles, nous pouvons déjà imaginer le genre de sarcasmes français que cela nous vaudra.
- La francophonie, alors ?
- Non, ilne faut pas choisir un critère linguistique : les langues sont des religions, elles aussi. Prenons l’Europe ! C’est une bonne base de travail, ni trop uniforme, ni trop disparate.
- Mais il n’y a pas assez de différences religieuses entre les Européens.
- Je connais des Irlandais qui pourraient vous contredire. Et puis la nouveauté de notre projet, c’est que l’opposition ne se fera pas entretenants de telle ou telle religion ; elle aura pour unique critère l’existence de Dieu. La question est d’une telle envergure qu’elle effacera des millénaires sanglants d’ergotages sur les hérésies, la Réforme, les sectes, etc. Enfin un véritable ciment pour une humanité qui, jusqu’ici, s’était égarée dans les détails du phénomène religieux et en avait négligé l’essentiel. Depuis Malraux, on necesse de clamer que le vingt-et-unième siècle sera religieux ou ne sera pas. Or, nous voici déjà en 1995 et, à part l’islamisme, je ne vois rien encore qui justifie cette prophétie. Si la politique ne s’en mêle pas, nous sommes condamnés au surplace.
- Un référendum européen sur l’existence de Dieu ! Vous êtes un enfant. Richter : le jour où les Européens s’intéresseront à autre chose qu’à des quotaslaitiers, il fera chaud.
- Donnons-leur l’occasion de s’intéresser à autre chose ! Qui sait ? Peut-être que de notre entreprise surgira une dimension nouvelle dont l’Europe a bien besoin : la grandeur, par exemple. Pour la première fois, l’Europe pourrait être le phare des autres continents.
Consternés, les commissionnaires se demandèrent comment ce jeune illuminé avait pu obtenir un poste...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Einstein et l'existence de dieu
  • Descartes, preuves de l'existence de dieu
  • Foi et raison : les preuves de l'existence de dieu
  • Qu'est ce qui pousse les hommes à reconnaître l’existence de dieu
  • Les conceptions philosophiques de l’être humain me permettent-elles de penser l’existence de Dieu?
  • L'existence du moi
  • L'existence
  • L'existence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !