L'histoire de l aphilosophie

12889 mots 52 pages
Le mot philosophie (du grec ancien φιλοσοφία, composé de φιλεῖν, « aimer » et σοφία, « la sagesse, le savoir », c'est-à-dire littéralement « l'amour de la sagesse ») désigne une activité millénaire dont la définition est pourtant assez ardue : la philosophie peut se présenter comme un savoir totalisant, une réflexion visant une interprétation globale du monde et de l'existence humaine, ou encore comme un questionnement. Différents buts lui ont été attribués, de la recherche de la vérité, du bien, ou du beau, à celle du sens de la vie, et du bonheur, mais plus largement, la constante recherche de la réflexion. Réfléchir, penser, confronter ses opinions à celles de personnes tierces. La philosophie peut également se concevoir comme une création, analyse ou méditation sur des concepts.

À la différence des sciences humaines, des sciences naturelles, et des sciences formelles auxquelles elle est et a été intimement liée, la philosophie n'a pas d'objets d'étude propre. Elle a toutefois une prédilection pour certains domaines tels la logique, l'éthique, la métaphysique, la philosophie politique et la théorie de la connaissance. D'autres disciplines se sont jointes plus récemment à ces branches fondamentales de la philosophie, comme la philosophie des sciences, encore appelée épistémologie, la philosophie de l'esprit, l'anthropologie philosophique, l'esthétique, la philosophie du droit ou la philosophie du langage.

Sommaire [masquer]
1 Étymologie
2 Définir la philosophie ?
3 Les méthodes de la philosophie
3.1 Délimitations négatives de la méthode de la philosophie
3.2 Caractéristiques de la méthode de la philosophie
4 La philosophie comme mode de vie
5 Philosophie et société
6 Philosophie et histoire de la philosophie
7 Les branches de la philosophie
8 Frise chronologique
9 Histoire de la philosophie occidentale
9.1 Philosophie antique
9.1.1 Période grecque
9.1.2 Période romaine et de l'Antiquité tardive
9.2 Philosophie médiévale
9.2.1

en relation