L'homme et la couleuvre

Pages: 6 (1453 mots) Publié le: 28 octobre 2012
L’homme et la couleuvre – La Fontaine
I- FICHE SIGNALETIQUE
Le texte à étudier est une fable, une texte en vers du XIIe siècle, comportant une narration et une argumentation.
Malgré ses apparences il n’est pas d’une grande difficulté si l’on excepte la présence de quelques mots vieillis.

II - REACTION A CHAUD DU PROFESSEUR
La principale difficulté apparente du sujet réside dans le faitqu’il s’agisse d’un texte de La Fontaine plutôt long. On pouvait être d’autant plus déconcerté que, déjà en 1999, on avait proposé un texte poétique alors qu’on s’attendait plutôt à un texte en prose contemporain.
Il fallait analyser attentivement avant de vous "lancer" dans le traitement des questions. En effet, vous deviez bien distinguer les différents "animaux" intervenants et comprendre le pointde vue qu'ils exposent.
Les thèmes abordés sont ceux du pouvoir et de la justice, des limites de la parole face à la force, sujet donc abordant la philosophie politique.

III - QUESTIONS (10 points)

1-Le champ lexical de la justice :
Aucun terme appartenant au champ lexical de la justice ne figure dans le discours de l’homme, rapporté au début de la fable. L’auteur au vers 9 emploie lemot " coupable ", mais l’expression qu’il emploie (" fût-il coupable ou non ") contient en germe un jugement sur la condamnation du serpent décidée par l’homme sans examen.

Le discours du serpent, lui, recourt plusieurs fois à ce lexique : " s’il fallait condamner " ; " Toi-même tu te fais ton procès " ; " ta justice, c’est ton utilité, ton plaisir, ton caprice… " ; " Selon ces lois,condamne-moi ". Dans ce discours, le serpent plaide sa cause, critiquant la " justice " exercée par l’Homme, assimilée au caprice et en retournant donc contre l’homme, la culpabilité arbitrairement décidée, au nom de laquelle celui-ci le condamne. L’invocation ultérieure du droit, dans la réplique de l’Homme, apparaît dès lors comme ayant peu de valeur : c’est le droit du plus fort.
Et la façon dont lefabuliste oppose au discours de l’Homme le discours du Serpent, discours direct, éloquent et employant à bon escient ce lexique de la justice, montre bien de quel côté il se situe lui-même.

2- Quelle est la thèse défendue par la Vache, le Boeuf et l’Arbre ?
Les trois intervenant défendent la même thèse : la nature, représentée par les animaux et l’Arbre est pour l’Homme une source de bienfaitsnombreux ; mais l’Homme, dans son ingratitude, récompense mal ceux qui lui ont apporté tant de biens, en les négligeant ou en les détruisant.
- Selon la Vache : l'Homme est un ingrat, alors qu'elle l’a nourri et rétabli sa santé, il l'abandonne et la laisse attachée, maintenant qu'elle est vieille et inutile.
- Selon le Bœuf : un sort injuste est réservé à un animal qui, frappé toute sa vie, ayanttravaillé toute sa vie, n'obtient pour "récompense" que le fait d'être sacrifié sur les autels des dieux. En quelque sorte, un révoltant "remerciement pour services rendus".
- Selon l'Arbre : alors qu’il a embelli la vie de l'homme, s'adaptant aux saisons pour lui fournir tout le confort des fruits et de l'ombre, il est abattu quand un " rustre " le décide.

3-Comparaison entre le discours dela Vache et celui de l'Arbre :
Le discours de la Vache, rapporté au discours direct, donne une large place aux dons que l’animal fait à l’homme, et qui lui permettent de se nourrir et de s’enrichir. La durée de cette " liaison ", et la fidélité de l’animal sont également soulignées. En contrepartie, la vache doit subir la négligence de l’homme, et en déduit qu’il est un ingrat.

L’énumération desdons contraste avec la rapidité du passage qui suit : l’ingratitude de l’homme est évoquée mais pas soulignée par l’emploi de cependant et sa libéralité est rappelée encore une fois au vers 74 entre deux évocations de la destruction qui lui est promise. L’équilibre entre les deux catégories d’arguments semble inversé. En fait, l’opposition est marquée avec plus d’insistance et aggravée par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homme et la couleuvre
  • L'homme est la couleuvre
  • L'homme et la couleuvre
  • L'homme et la couleuvre
  • L'homme et la couleuvre
  • Commentaire l'homme et la couleuvre
  • Analyse l'homme et la couleuvre
  • La couleuvre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !