L'homme politique

697 mots 3 pages
Séance 10 : la professionnalisation politique

L’homme politique est celui qui vit de son activité, qui tire sa rémunération de l’activité politique. Contraste avec les prétendants. Volonté de participer au pouvoir ou d’influencer la répartition du pouvoir (Weber). Le métier, c’est l’activité à temps plein, dont on vit et qui met en œuvre une compétence spécialisée. Activité professionnelle générale, tandis que la politique est un type d’activité à part. Qu’est-ce qui fait de l’activité politique une activité spécifique ?

I. Le métier d’homme politique répond à un processus commun de professionnalisation A. Une valorisation de compétences rémunérées
La professionnalisation des hommes politiques répond d’abord à une division du travail social. On peut considérer que le métier d’homme politique répond à une spécialisation et donc à des règles spécifiques. Progressivement, l’exercice de la politique est de plus en plus rationalisée (discipline de partis). Donc profession encadrée. L’activité politique s’appuie sur une rémunération, elle est devenue une activité rémunérée. Ex : luttes syndicales sur la question de l’amélioration des salaires des ouvriers au début du siècle dernier. Lutte pour la rémunération professionnalisation de l’activité politique. On est passé d’une légitimité incertaine de la rémunération à une évidence.

B. Le champ politique s’organise autour de ses propres règles professionnelles
Texte de Pierru. Les compétences des médecins sont reconnues, mais pas spécialement leurs compétences médicales. Leurs connaissances sont utiles dans le champ politique. Le champ politique aspire à lui des professions qui touchent aux intérêts de l’Etat, à la gestion publique, à des gens qui ont ces connaissances là. On voit bien que les médecins sont contraints de s’adapter au jeu du champ politique, sont divisés. Rupture entre leur profession d’origine et le champ politique.
L’espace politique est un champ autorégulé par l’élection.

en relation

  • L'homme et la politique
    313 mots | 2 pages
  • L'homme, animal politique
    2836 mots | 12 pages
  • L'homme est-il un animal politique ?
    1170 mots | 5 pages
  • L'homme est un animal politique
    9734 mots | 39 pages
  • L'homme est un animal politique
    762 mots | 4 pages
  • L'homme est il un animal politique?
    1140 mots | 5 pages
  • L'homme est un animal politique
    1682 mots | 7 pages
  • l'homme un animal politique
    562 mots | 3 pages
  • L'homme est un animal politique
    8709 mots | 35 pages
  • L'homme est-il un grand singe politique ?
    1305 mots | 6 pages