L'homosexualité

Pages: 11 (2703 mots) Publié le: 7 mai 2011
L’homosexualité

1. Introduction

Tout d'abord, nous avions choisit un autre sujet; l'adoption homosexuelle, mais préférant parler de l'homosexualité en générale nous avons changé de thème.
Nous avons pris ce sujet car c'est un thème qui dans la société est présent partout, bien qu'on ne nous en parle pas assez.
De plus le thème se relie facilement à l'adolescence, période de notreorientation sexuelle.

2. Pourcentage

Les statistiques et études, la plupart exclusivement réalisées dans les pays occidentaux, estiment que le nombre d'homosexuels est de 5 % à 10 %.
Dans une classe de 30 élèves, il y aurait donc environ 2 personnes homosexuelles.
 
3. L'homosexualité dans le temps

L’homosexualité est un sujet tabou, on pourrait donc penser qu'il est récent.
Cependant lesactes homosexuels s'étendent sur une longue période;
Ci-dessous est repris l'homosexualité tout au long des périodes de l’histoire en Occident, mais l’homosexualité n’est pas qu’un phénomène occidental.

a) La Grèce antique

Dans la Grèce antique, les relations sexuelles entre mari et femme étaient destinées seulement à la procréation.
Il ne s’agissait pas d’homosexualité mais depédérastie;
L'attirance sexuelle d'un homme pour les jeunes garçons, cette homosexualité n'était donc que masculine. La pédérastie avait un rôle initiatique très codifié, et cette relation était valorisante pour l’adulte. La distinction ne se faisait pas entre hétérosexuel et homosexuel, mais entre actif (qui pénètre) et passif (qui est pénétré).
Le passif ne pouvait plus utiliser l'excuse de la jeunesseet était donc très mal vu car il se rabaissait au niveau de la femme. De là résultait un mépris général envers le passif.

b) La liberté sexuelle étrange des Romains

Les Romains sont tous bisexuels.
Cependant il existe des règles;
Il fallait qu’un homme libre soit « actif », car comme en Grèce antique, la « passivité » est infamante et fait perdre tout honneur au citoyen romain.
Al’inverse des habitudes grecques, la pédérastie est sévèrement sanctionnée.
Ces deux règles ne s’appliquent pas aux esclaves et aux personnes non romaines –hommes, femmes ou enfants- qui eux restent à l’entière disposition du maître.
Si une relation homosexuelle pouvait donc être admise, c’était à condition que ce soit uniquement pour le plaisir charnel et que l’homme soit marié; il est doncquestion alors de bisexualité.
Le mariage n’était d’ailleurs pas une question d’amour, mais il s’agissait bien de prendre une épouse pour avoir des enfants et tenir la maison.
Dans cette société misogyne, le lesbianisme est alors mal vu car il traduit une provocation à la puissance masculine.
Peu à peu, des lois vont apparaître pour punir l’homosexualité entre deux hommes libres.

c) Religionchrétienne

On ne peut pas lier l’homophobie et la religion chrétienne.
Car le christianisme a juste repris des règles qui existaient bien  avant sa création. 
En 342, une loi va condamner l'homosexualité passive. Les lois vont devenir de plus en plus sévères.  Après avoir été qualifié de crime contre la dignité humaine, les relations entre hommes deviennent un crime contre nature.
En390, l'homosexualité est rejetée officiellement.

On ne fait plus la distinction passif/actif. Pour de tels actes, on prévoit même le bûcher ou la castration. Après la forte hausse de catastrophes naturelles et des épidémies, un diminution du nombre de personne sera observée et il faudra donc favoriser la procréation.
A ce moment là, l'homosexualité apparaît comme un frein et un danger qu'ilfaut éliminer. On va alors durcir les lois pour la réprimer.

d) Au Moyen Age

Les homosexuels acquièrent un nom : les sodomites (= ceux qui pratiquent la sodomie). Dans une certaine mesure, on peut dire que l’homophobie se calme. Les personnes homosexuelles ne sont plus responsables de tous les malheurs, mais leur relation est vue comme faute aussi grave que l’adultère Il faut donc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homoséxualité
  • L'homosexualité
  • L'homosexualité
  • L'homosexualité
  • l'homosexualité
  • L'homosexualité
  • L'homosexualité.
  • l'homosexualité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !