L'humanisme et ses auteurs

4501 mots 19 pages
L’humanisme

I. Contexte historique

1. Le commerce des indulgences et la Réforme

L'affaire du commerce des indulgences fut le déclencheur de la Réforme protestante, à une époque où le développement de l'imprimerie permet une lecture directe de la Bible, dans toutes les langues, qui ouvre la voie à une critique des croyances catholiques et des pratiques de ses prêtres. Le moine Martin Luther rédige contre les indulgences ses 95 thèses qu'il affiche le 31 octobre 1517 sur la porte du château de Wittemberg. Le texte s’en prend ouvertement au commerce des indulgences et affirme avec force que nous sommes sauvés non par des dons en argent ou des messes dites en notre nom, mais par la seule grâce de Dieu, dont personne ne connaît les choix. Luther affirme ainsi sa foi en la prédestination, volonté divine secrète qu'il oppose à la prétention des prêtres à pouvoir monnayer l'accès au Paradis en désignant qui peut y entrer. La Réforme touche la majeure partie de l'Europe du Nord-Ouest. Les tentatives de conciliation ayant échoué, elle aboutit à une scission entre l'Église catholique et les Églises protestantes.

2. La Réforme et François Ier

François Ier est Roi de France de 1515 à 1547. Il est d’abord favorable à la Réforme ; il la tolère. L’évènement qui fait débuter les répressions est l’affaire des Placards en octobre 1534.

3. L’affaire des Placards

Les placards dont il est question étaient des écrits jugés injurieux qui furent affichés dans les rues de Paris et dans diverses villes du royaume (Tours, Orléans) dans la nuit du 17 au 18 octobre 1534. Ces placards étaient intitulés Articles véritables sur les horribles, grands et importables abus de la messe papale, inventée directement contre la Sainte Cène de notre Seigneur, seul médiateur et seul Sauveur Jésus-Christ. Ces affiches furent placardées jusque sur la porte de la chambre royale de François Ier au château d'Amboise, ce qui constituait un affront envers la personne même du roi et sa

en relation

  • Dissertation:En quoi peut-on dire que l’humanisme, à la Renaissance, se caractérise par une ouverture à l’autre et une interrogation sur l’autre ?
    1585 mots | 7 pages
  • l'Humanisme au XVIème siècle
    878 mots | 4 pages
  • Dissertation1ES
    898 mots | 4 pages
  • rennaissance italienne
    2185 mots | 9 pages
  • les hummanistes croient-t-il en l'homme
    883 mots | 4 pages
  • L'humanisme
    962 mots | 4 pages
  • Bts am
    293 mots | 2 pages
  • Humanisme
    584 mots | 3 pages
  • L'humanisme
    1607 mots | 7 pages
  • Humanisme
    456 mots | 2 pages