L'influence féminine dans la langue française moderne

Pages: 15 (3618 mots) Publié le: 8 octobre 2012
L’influence féminine dans la langue française moderne



1. Historique

Afin de mieux situer les propos qui seront tenus dans cet exposé oral, il convient de faire un bref retour sur la présence des marques de féminin dans la langue et ce, de l’ancien français au français moderne.

1. Apparition des marques du féminin dans la langue

1. Ancien français (IXe - XIIIe)

Lelatin, auquel notre langue a emprunté la majorité de son vocabulaire, le faisait tout simplement en jouant sur l’alternance des suffixes masculin/féminin (-us/-a, -tor/-trix) : dominus (maitre) domina (maitresse)». «C’est en usant du même procédé que l’ancienne langue a créé les formes féminines des noms de métiers, titres, grades et fonctions qui foisonnent dans les textes littéraires ou juridiques,les registres et comptes de tous ordres.»

(Femme, j’écris ton nom… Guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions, 1999, http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/994001174/0000.pdf)


En Ancien français, on remarque déjà que le genre se distribue selon le modèle de différenciation des sexes. (R.L Wagner, p. 86)



On remarque quelques procédés deformations du féminin notamment en regard des substantifs féminins dont :

1ère déclinaison : substantifs féminin formés par la terminaison en e

2e déclinaison : substantifs féminins à alternance radicale. Quelques mots féminins présente un élargissement suffixal en –ain pendant du masculin –on (Le prénom féminin se décline sur ce modèle ex : Eve- Evain; Berte- Bertain, etc.)



Lesépicènes sont déjà présent en AF, mais en ce qui concerne principalement les adjectifs épicènes : (Geneviève Hasenohr et Guy Raynaud De Lage, Introduction à l’ancien français, p.65)

2. Moyen français (XIVe - XVe)

Le moyen français est une langue « fluente, vacillante, dont l’usage n’est pas encore fixé» (Pierre Guiraud, Le Moyen français, p. 48).



Dans le moyen français, il est possiblede constater la présence d’un des procédés de formation du féminin, soit la suffixation effectuées à partir des masculins : « Du XIIe au XVIe s. on a ainsi créé : — à partir des masculins suffixés en -ier, -eor (-eur), -teur, -ien, des féminins en -iere, -eresse, -trice, -ienne (cuisinier/cuisiniere; estuveor/estuveresse ; auctor/auctrice ; fusicien/fusicienne), — à partir de masculins non suffixés: des féminins portant la marque spécifique du féminin –e (marchand/marchande), des féminins formés à l’aide du suffixe féminin -esse (moine/moinesse). C’est ainsi qu’une incursion dans la base textuelle (moyen français) de l’Institut national de la langue française met au jour quelque quatre-vingt-dix mots en -esse se rapportant à une femme (métiers, activités, caractérisation…) : abbaesse,administreresse, brodaresse, enchanteresse, humeresse (de vin !), moynesse, retorderesse de fil, etc., ainsi que trois noms de femelles d’animaux : leonnesse, lyonesse, singesse. »

(Femme, j’écris ton nom… Guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions, 1999, http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/994001174/0000.pdf)


Du haut en bas de l’échellesociale, les femmes étaient présentes et leurs activités énoncées par des termes qui rendaient compte de leur sexe. (Noms de métiers)



3. Français moderne (XVIIe – aujourd’hui)

En ce qui concerne le français moderne, on remarque la présence également vers le 18 et 19e siècle la présence d’une féminisation par suffixation. Par contre, cette féminisation ne servait pas réellement à désignerla femme dans son statut de femme, mais il s’agissait de la définir en rapport à son mari. Ex : En France jusqu’au XIXe s. (chez Voltaire, Candide, la chirurgienne désigne la femme du chirurgien).

(Femme, j’écris ton nom… Guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions, 1999, http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/994001174/0000.pdf)

En 1750,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'influence de les langues africaines sur la langue francaise
  • La langue francaise
  • La langue francaise
  • Langue française
  • Langue française
  • La langue Française
  • La langue française
  • La langue française

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !