L'ingratitude

Pages: 2 (280 mots) Publié le: 12 juillet 2010
En premier lieu, dans cet extrait, on remarque que Claude pose des gestes généreux envers Alex car il n’éprouve pas que du mépris envers lui (point devue). En effet, il est touché par sa situation déplaisante et compatit avec sa douleur (idée principale). Tout d’abord, il ne peut supporter que son pèrevive dans des conditions inhumaines (a1). Voyant que les infirmières ne peuvent subvenir adéquatement aux besoins hygiéniques de son père, il prendl’initiative de faire sa toilette lui-même (E) : « J’y ai demandé si la salle de bain était libre, si j’avais le droit de te nettoyer moi-même » (L.13) (c1). Afinde respecter l’intégrité physique de son père, il nettoie même le bain avant de le laver (E) : « ça fait que j’me sus retrouvé à quatre pattes sur leplancher de tuiles à frotter la porcelaine rouillée, à essayer d’effacer le farcin de quelqu’un que je connaissais pas » (L.23-25) (c2). On remarque parailleurs que Claude, sensible à la maladie dont son père est atteint, tend à vouloir lui pardonner sa négligence passée (a2). En le lavant, la pitié qu’ilressent amoindrit le mépris qui est en lui (E) : « Le v’la le moment de catharsis. C’est ça, la catharsis ! C’est ici, aujourd’hui, que ça va se passer si jele veux. Le moment du pardon pourrait être venu » (L.51-53) (c1). Il ajoute : « j’ai l’impression que chus au bord de commettre l’irréparable. Tepardonner. » (L.79) (c2). Enfin, durant ces moments isolés, Claude éprouve un sentiment contraire au mépris, la compassion (mini-conclusion). 250 mots
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'ingratitude et l'injustice des hommes envers la fortune
  • Commentaire sur l'ingratitude et l'injustice des hommes envers la fortune

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !