L'internationalisation des firmes du sud et les fonds souverains : des ide particuliers et de plus en plus importants

413 mots 2 pages
ACTIVITES

L’INTERNATIONALISATION DES FIRMES DU SUD

1) Quelle place ont les firmes du Sud parmi les FMN ? Selon quels critères ?

Les firmes du Sud des FMN sont désormais de gros concurrents pour les multinationales du Nord (dits Pays Développés). En effet, ceci est dû au coût de leur main d’œuvre qui est assez peu élevé et une rentabilité face à leurs concurrents compatriotes.

2) Dans quel(s) secteur(s) sont-elles présentes ?

D’après le tableau représentant les dix premières entreprises issues de pays émergents, on peut constater leurs présences dans les secteurs suivants :
Chine : Gaz et Pétrole – Banques – Assurances
Russie : Gaz et Pétrole
Hong-Kong : Télécommunications
Brésil : Gaz et Pétrole – Mines

3) Quelle stratégie mettent-elles en place pour concurrencer les FMN des pays développés ?

Les FMN du Sud fusionnent et acquièrent des marques symboles de grands groupes. D’après l’article issu des Alternatives Economiques, l’Indien TATA a racheté les marques automobiles Jaguar et Land Rover.

4) Cette place tend-elle à s’améliorer ou à se détériorer ?

L’histogramme représentant le nombre d’entreprises mondiales par pays comparant les années 2006 et 2008 nous permet de constater que les FMN du Sud (Chine – Inde – Russie – Brésil) tendent à s’améliorer et le Mexique sans évolution. Pour les FMN du Nord (Etats-Unis - Japon – Royaume-Uni), la tendance est à la détérioration. Cependant, l’Allemagne devrait recenser une amélioration et la France une stagnation.

LES FONDS SOUVERAINS : DES IDE PARTICULIERS ET DE PLUS EN PLUS IMPORTANTS

1) Qu’est-ce qu’un fonds souverain ?

Le fonds souverain est un fond d’investissement public qui répond aux 3 critères suivants : * Possédés ou contrôlés par un gouvernement national ; * Ils gèrent des actifs financiers dans une logique de long terme ; * Leur politique d’investissement vise à atteindre des objectifs macroéconomiques (ex : lissage d’activité, diversification

en relation

  • Mondialisation et interdépendances
    2307 mots | 10 pages
  • Les moteurs de la croissance
    18097 mots | 73 pages
  • 11
    17180 mots | 69 pages
  • Internationalisation bancaire
    46585 mots | 187 pages
  • Politique economique
    34679 mots | 139 pages
  • Nouveaux enjeux économiques de l’environnement international
    34764 mots | 140 pages
  • Docuements
    5530 mots | 23 pages
  • Cours prepa hec aehsc thème 8
    34572 mots | 139 pages
  • droit economique
    12083 mots | 49 pages
  • Management international des affaires
    12039 mots | 49 pages