L'intolérance, c'est l'angoisse que l'autre ait raison

950 mots 4 pages
Le 8 mai 1945, l'Allemagne Nazie signe l'armistice et, avec Hitler, tombe la plus grande intolérance de l'histoire de l'humanité. Seize ans plus tard, un mur s'érige contre l'oppression et la peur du monde occidental et de sa culture, une peur brisée en 1989 avec la chute de ce mur de Berlin et, en 1991, de la fin définitive de l'Union Soviétique.

L'histoire nous l'a montré, l'histoire nous le montre toujours ; la peur de l'autre mène presque systématiquement à l'intolérance, aux dictatures, aux guerres, aux génocides... Mais cette intolérance a réussi aussi à unir des peuples entiers contre un ennemi commun - jamais véritablement le bon, je vous l'accorde - et faire en sorte que les foules se sentent en sécurité.

Cependant, on ne peut accepter l'intolérance - oxymore parfait - comme forme de bien être, car cela mènerait à vivre son existence dans une angoisse perpétuelle ; "L'intolérance, c'est l'angoisse que l'autre ait raison". La personne qui a écrit cet énoncé sur le mur de Berlin en 1989 justifie la fermeture d'esprit par la peur qu'un autre individu puisse nous mettre en tort.

On peut donc se demander pourquoi la-dite peur, l'angoisse, entraîne cette fermeture d'esprit, comment faire pour surmonter cette peur et jusqu'où ce rejet du monde inconnu peut-il mener.

Pour expliquer pourquoi la peur mène à l'angoisse, prenons un exemple simple ; le règne animal. Combien de fois a-t-on vu deux chiens dans la rue qui se croisent et se mettent à s'aboyer l'un - l'autre? De reportages animaliers où l'on nous montre un individu d'une certaine espèce marquer son territoire pour se protéger des inconnus? La peur de l'autre, c'est l'instinct naturel! Tout être vivant réagit premièrement ainsi!

Mais il est trop facile et réducteur de répondre ainsi pour une question qui ne concerne, à priori, que les êtres humains, capables de raisonnement et de pensée.
L'intolérance, la fermeture d'esprit serait due à la peur que toute nos valeurs, tout en ce dont nous

en relation

  • La tolerance
    2432 mots | 10 pages
  • Voltaire et les intolérances
    2311 mots | 10 pages
  • Bac francais: montaigne, essais ''de la vanité''
    2307 mots | 10 pages
  • Journal d'étude clinique
    4309 mots | 18 pages
  • La_religion
    1495 mots | 6 pages
  • En quoi les auteurs du siècle des Lumières proposent-t-ils une nouvelle vision de l’Homme ?
    1633 mots | 7 pages
  • Politique
    5033 mots | 21 pages
  • Voltaire - candide
    3937 mots | 16 pages
  • Existe il un besoin de religion ?
    2540 mots | 11 pages
  • LE ROMAN
    2207 mots | 9 pages