L'itinérance au québec

Pages: 16 (3797 mots) Publié le: 12 mai 2011
Introduction :

Il existe au Québec, comme partout ailleurs dans le monde, différentes classes sociales. De plus en plus, les riches représentent un faible pourcentage de la société. Malheureusement, ils sont de plus en plus riches et laissent de moins en moins d’argent aux personnes qui travaillent fort pour gagner leur pain quotidien. Cela entraine donc l’itinérance de milliers depersonnes au Québec.

L’itinérant n’a pas la valeur de l’argent ou le but dans la vie de s’enrichir, mais bien de subvenir à ses besoins. Pour lui, chaque un est un combat, et la victoire est de terminer la journée.

L’itinérant est marginale aux yeux de la population, car il est exclu du construit social. Vivant sans domicile fixe comme le veut la norme québécoise, il est donc important dedéterminer les causes qui ont mené l’individu à atteindre ce mode de vie.

Donc, dans le travail suivant il sera question de déterminer les principaux facteurs qui poussent les itinérants à adopter ce mode de vie. De plus, nous aborderons la sous-culture et les 5 approches sociologiques.

Description de la sous-culture
Définition :
En tout premier lieu, l’itinérance est très mal interprétée parla majorité des habitants de notre province. De ce fait, nous croyons tous que les itinérants sont des sans-abris qui quêtent de l’argent sur le bord de la rue. Question d’éclaircir le sujet, il existe trois types d’itinérances :
L’itinérance absolue : est une catégorie étroite qui ne comprend que les personnes vivantes dans la rue ou dans des refuges d’urgence.

L’itinérance cachée : quiconcerne les personnes qui n’ont pas de chez soi, mais qui vivent dans une voiture, chez leur famille ou des amis, ou dans un établissement de séjour de longue durée.

L’itinérance relative : est une large catégorie qui englobe les personnes qui habitent dans un logement non conforme aux normes ou qui courent le risque de perdre leur logement.

On peut représenter ses 3 catégories parune pyramide, l’itinérance absolue est en fait celle qui est la moins populaire, mais la plus remarquée par la population. Ensuite, il y a l’itinérance cachée et finalement la plus populaire, l’itinérance relative qui est la plus populaire, mais la moins perçue par notre société.

Outre les conditions de logement, les définitions comprennent souvent un élément s temporel. La fréquence ainsi quela persistance des périodes d’itinérance sont aussi bien des éléments à considérer.

L’itinérance chronique : itinérance de longue durée ou répétitive, que vivent souvent les personnes atteintes de maladies chroniques ou de problèmes de toxicomanie;
L’itinérance cyclique : qui découle d’un changement dans les conditions de vie, par exemple, le fait d’avoir obtenu son congé d’unétablissement
L’itinérance temporaire : d’une durée relativement courte, parfois causée par une catastrophe naturelle ou l’incendie d’une maison

Préjugés associés
Tout au long des années, la société québécoise ses permis d’adopter de nombreux préjugé en ce qui attrait des itinérants en voici quelques-uns : Les itinérants sont tous des exclus de la société clochard, vêtu de loques, vivant dansla rue en quêtant de l’argent pour subvenir à leurs besoins. Les gens ne se fient qu’au premier coup d’œil pour déterminer que l’itinérance est ce qu’ils voient dans les rues de Montréal. Ils restent à la surface de ce mode de vie et n’épluchent pas les couches de cette sous-culture. De plus, chaque personne de notre société capitaliste peut, un jour ou l’autre se retrouver à la rue : Leprésident de compagnie peut subir un stress énorme qui peut le forcer à tout lâcher. Personne ne peut alors se vanter de ne pas être exposé aux risques de ce fléau.

État socio-historique
Malgré la visibilité de l’itinérance au Canada, on ne peut pas estimer le nombre d’itinérants vivants au Canada, car les recensements sont envoyés aux personnes ayant un domicile fixe. De ce fait, tous les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • quebec
  • Phenomene de l'itinérance
  • Comprendre l'itinérance
  • Québec
  • Québec
  • Québec
  • Québec
  • Le quebec

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !