L'obéissance et la liberté

Pages: 5 (1093 mots) Publié le: 15 mai 2010
L’obéissance est-elle compatible avec la liberté ?

La liberté absolue consiste à agir selon ses désirs sans rencontrer d’obstacle. En ce sens, elle s’oppose à toute forme de contrainte, qu’il s’agisse d’interdiction ou de commandement. Mais, soyons réalistes : voilà bien une définition utopique, qui est peu représentative de ce qu’est la liberté « réelle », la liberté mise en situation. Tôt outard, donc, l’être humain sera confronté à des choix et aux conséquences qui en découlent. La liberté pourrait alors se traduire par le libre arbitre, l’ami bien particulier de cette forme de contrainte interne qu’est le choix.  Néanmoins, même la liberté, même le libre arbitre, semble rester en opposition avec le concept d’obéissance, qui consiste, généralement, à se soumettre à la volonté d’unepersonne, à des règles ou des lois. Obéir, c’est être opprimé, non ? Il appert ici que liberté et obéissance soient incompatibles en tout point. Mais la réflexion saura-t-elle encore nous enseigner une autre voie? L’obéissance constitue-t-elle toujours une contrainte ou, au contraire, ne peut-elle pas coexister avec la liberté voire même la favoriser ? Autrement dit, l’obéissance est-ellecompatible avec la liberté ?

Ces deux termes supposément inalliables me semblent pourtant compatibles. Les stoïciens et Emmanuel Kant n’en ont-ils pas fait la preuve?

Si l’on définit la liberté comme n’admettant aucune limite, l’obéissance qu’elle quelle soit amène inévitablement à l’abolition de la liberté. Dès lors, la seule façon de conserver sa liberté consisterait à désobéir de  manièresystématique. Or, cette vision de la liberté comme désobéissance conduit inévitablement à un cul-de-sac, puisque celui qui désobéit systématiquement sera tôt ou tard confronté à un ordre ou une interdiction avec lesquelles il sera d’accord. Imaginons une seconde, que un adolescent contestataire et révolté souhaite élire comme conseillère de classe, Jeunette. Et, si par surcroît, se faisaitfortement influencer dans ce sens par l’enseignant, voterait-il pour Précoce, dans l’unique but d’être en opposition avec la personne influente? Si ceci devait être le cas, l’adolescent en question serait alors en contradiction avec lui-même : refusant d’obéir à l’autorité, mais au dépend de ses propres choix. La désobéissance n’est donc plus ici synonyme de liberté, mais bien de stupidité!

Ainsi,obéissance et liberté peuvent être compatibles, mais uniquement quand celui qui obéit donne son accord librement aux règles auxquelles il se soumet ; c’est le concept d’obéissance autonome. En d’autres termes, l’adolescent acceptera de voter pour Jeunette, car même après avoir été influencé sa raison lui dicte encore d’agir en ce sens. Toutefois, même dans le cas où l’on est en désaccord avec lesrègles qui nous sont imposées, et où l’on subit l’obéissance comme une contrainte, ne serait-il pas possible de concevoir une coexistence possible entre obéissance et liberté ?

Pour les stoïciens,  la notion de liberté doit s’harmoniser avec le destin, le grand ordre naturel des choses. L’homme n’a pas le pouvoir de changer le cours des évènements, mais il peut adopter différentes attitudesdevant ceux-ci : il peut se laisser affecter, perturber, refuser le destin ; mais pour les stoïciens il devrait davantage faire preuve d’acceptation, voire d’indifférence, vis-à-vis du rôle que la Nature lui a donné. Pourquoi deviendrait-il une victime de ce qui ne dépend pas de lui, quand il peut simplement s’en soustraire par sa vertu, la force de son âme? En vue de libérer son âme, il devrait alorsharmoniser sa volonté avec l’ordre du monde et l’accepter afin d’atteindre l’ataraxie, la sérénité complète. Dans ce cas, liberté de pensée et obéissance, comme forme d’acceptation et non d’objection à ce qu’on ne peut changer, peuvent coexister sans que l’une mette l’autre en danger.

Cependant,  si l’obéissance ne vient pas à l’encontre de notre liberté de pensée, cette obéissance est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'obéissance est elle incompatible avec la liberté ?
  • L'obéissance et la Liberté sont-elles incompatibles ?
  • L’obéissance est–elle contraire à la liberté ?
  • L'obéissance est-elle incompatible avec la liberté ?
  • L’obéissance est-elle incompatible avec la liberté ?
  • L'obéissance est elle nécessairement contraire à la liberté ?
  • L'obeissance est elle necessairement un obstacle a la liberté
  • La liberté et l'obéissance sont-elles nécessairement contradictoire ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !