L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme WEBER

Pages: 8 (1754 mots) Publié le: 25 novembre 2014
L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme, Max Weber

Biographie de Max WEBER (1864-1920),

Max Weber naquit en 1864 à Erfurt en Allemagne, au sein d’une famille d’industriels protestants, dans un milieu intellectuel et bourgeois.
Très vite, la famille part s’installer à Berlin où il étudia le droit tout en suivant également des cours de philosophie, histoire et théologie. Ilcommence à enseigner le droit à l’Université de Berlin mais se tourne très vite vers l’économie pour, à trente ans, occuper une chaire d’économie politique à l’Université de Fribourg puis Heidelberg.
En 1897, suite au décède de son père, Max Weber sombra dans une grave dépression qui l’écarta de l‘enseignement pendant plus de dix ans.
En 1905, il publie L’Essaie sur la théorie de la science etL’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme.
En 1909, il fonde avec George Simmel la Société allemande de sociologie.
Ses recherches seront interrompues par un séjour volontaire en tant qu’Officier de réserve entre 1914 et 1918.
En 1919, Max Weber retourne à l’enseignement pour occuper une chaire de sociologie spécialement créée pour lui à l’Université de Munich mais meurt l’année suivantecar atteint de la grippe espagnole.
Max Weber a donc une double personnalité, c’est un bourgeois et un intellectuel.
En tant que bourgeois, il pense que le capitalisme est le système économique le plus efficace, le plus rationnel. Il pense que l’Allemagne a besoin du capitalisme pour s’industrialiser, pour devenir grande une puissance impériale. Mais en tant qu’intellectuel, mandarinuniversitaire, homme des cultures, chercheur scientifique, il a une autre attitude. Elle ne lui est pas propre, elle est partagée par toute cette couche que l’on appelle le « mandarina » universitaire allemand.

Place de l’ouvrage dans la vie de l’auteur,

Afin de replacer l’ouvrage dans son contexte, il nous a semblé important de souligner la publication qui a précédé L’Ethique protestante et l’espritdu capitalisme intitulé L’Essaie sur la théorie de la science. En effet, grâce à ce premier ouvrage, Max Weber définit le cadre de ces travaux suivants ; Il développera tout au long de sa vie intellectuelle une théorie de la modernité et une recherche épistémologique et méthodologique.
Dans l’avant-propos de la Sociologie des religions, Max Weber se pose la question suivante : « A quelenchainement de circonstances doit-on imputer l’apparition, dans la civilisation occidentale et uniquement dans celle-ci, des phénomènes culturels qui -du moins nous aimons à le penser- ont revêtu une signification et une valeur universelle. »
Cette question soulève le problème de la rationalisation des phénomènes socioculturels des sociétés occidentales, formant ainsi la majeure partie de la réflexionwébérienne qui se compose en trois catégories d’ouvrages ;
Donc ici, de cette réflexion, Weber tente de démontrer comment, par le biais de faits sociaux à priori indépendants, la société occidentale a été le théâtre de phénomènes qui se sont universalisés. Selon lui, l’Europe a été le berceau des civilisations modernes puisqu’elle a enfanté de la rationalisation.
Dans un premier temps, MaxWeber s’est attaché à étudier la méthodologie et l ‘objet des sciences historiques et sociologiques et fournissant une réflexion sur la réalité sociale. En effet, cette réalité sociale est-elle le fruit de la rationalisation ou ferait-elle partie d’un processus de rationalisation où les « idéaux-types » constitueraient le meilleure moyen de l’appréhendé.
Dans un deuxième temps, l’auteurentreprend l’écriture de la Sociologie des religions. Ici la réflexion est axée sur l’éthique protestante et plus particulièrement sur la manière dont un comportement purement religieux (rationalité en valeurs) peut se traduire économiquement (rationalité des fins). Il entend déterminer la contribution de l’Eglise réformée et ses sectes dans l’avènement du capitalisme. Cette recherche aboutit à la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme weber
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme max weber
  • Travail sur max weber, l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme de max weber
  • Max weber: l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max weber l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max Weber,« L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme » (1904)
  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !