L'Etranger d'Albert Camus

2595 mots 11 pages
L’ É T R A N G E R

D'ALBERT

CAMUS

Biographie


Albert Camus est né en 1913 en Algérie d'une famille pauvre. Personne autour de lui ne savait lire.



Très jeune il va contracter la tuberculose. Il ne peut pas aller au soleil, ni se baigner, ni jouer au foot. Il ira vivre chez son oncle. Plus tard, il aurait voulu s'engager dans l'Armée algérienne, mais il ne peut pas à cause de sa maladie. En
1946, il fait une rechute.



Il a dû apprendre le français « la facilité est dangereuse ». Louis Germain est un de ses profs et il remarque l'assiduité et le talent de Camus. Il devient son père de substitut et lui donne des cours extra-scolaires. Camus entre en étude de philosophie puis de lettres.



Il écrit des pièces de théâtre pour protester contre le nazisme. Il entre dans le parti communisme pendant 2 ans. Il deviendra ensuite journaliste. Il a éveillé la justice et la dignité en Algérie. Quand le Journal pour lequel il travaille ferme, Camus se voit interdire de trouver un autre emploi. Ainsi, il choisit de partir à Paris. Il arrive à avoir des faux-papiers pour devenir écrivain pour la presse de la résistance chez Gallimard.



En 1938, il pense à se suicider. Extase de lucidité. La seule chose qui a une importance philosophique pour lui est le suicide.



En Octobre 1942, il publie L’Étranger (l'histoire de l'homme absurde). Entre le bien et le mal, on arrive plus à s'y retrouver. Il est reconnu et devient un maître à penser. « la lucidité est la blessure la plus rapprochée du Soleil. ». La lucidité, c'est reconnaître l'absence de sens. Faire l'expérience de l'absurde. •

En 1946, il dénonce les meurtres perpétrés dans les camps d'extermination en URSS dans La Peste, nostalgie du bonheur, toute la condition humaine, « la fin ne peut jamais justifier les moyens ».



Rupture d'amitié très violente entre Camus et Sartre. Il se sent coupable dans la société intellectuelle. Il souhaite aussi que les Algériens pacifient leur tournant vers l'indépendance. « à

en relation

  • L'étranger d'albert camus
    742 mots | 3 pages
  • L'etranger d'albert camus
    924 mots | 4 pages
  • L'étranger d'albert camus
    1941 mots | 8 pages
  • L'Etranger d'Albert Camus
    875 mots | 4 pages
  • L'étranger d'albert camus
    280 mots | 2 pages
  • L'etranger d'albert camus
    480 mots | 2 pages
  • L’étranger d'albert camus
    850 mots | 4 pages
  • L'etranger d'albert camus
    1440 mots | 6 pages
  • L'étranger d'albert camus
    626 mots | 3 pages
  • L'étranger d'albert camus
    1792 mots | 8 pages