O voo da gaivota

Pages: 15 (3656 mots) Publié le: 19 mars 2013
Ce roman est une psychographie écrite par Vera Lucia de Carvalho, une tante de Patricia. Ce roman met en évidence les tristes conséquences dont le corps et l’esprit doivent faire face lorsque les êtres se retrouvent dans le milieu des drogues, u suicide ou encore de la douleur. Ces tristes histoires peuvent nous servir de leçon, par ailleurs, dans ce roman nous pouvons rendre compte del’importance de l’amour, élément essentiel qui permet de vaincre tous les obstacles.
Afin de mieux comprendre le roman et pouvoir en tirer les meilleures conclusions des expériences de Patricia, je ferai un résumé de chaque chapitre.

Introduction
Patricia commence avec un souvenir lorsqu’elle était incarnée, rappelant son admiration pour les mouettes. Les mouettes sont bien évidemment une métaphore del’être humain, en effet l’être humain ainsi que la mouette ne peuvent se résoudre à ne pas revenir se poser sur la terre, alors qu’ils savent pertinemment la forte possibilité de trouver un ennemi. De ce fait, pour être heureux, il faut faire preuve de prudence. Par ailleurs, lorsque nous venons sur terre, quoique nous fassions, soit le bien soit le mal, nous laissons toujours des traces et cecomme la mouette qui laisse ses empreintes sur le sable.

En assumant une tâche
Dans ce chapitre, Patricia compare d’abord la vie à une rivière, en effet l’eau de la rivière n’est jamais inactive et se renouvèle sans cesse, ainsi comme la vie. Toutefois, si nous n’acceptons pas ce phénomène nous pouvons rester sur le rivage, en abandonnant tous ceux qui sont prêts à suivre ce beau voyage versl’infini.
Dans le plan spirituel, Patricia a eu une proposition, pour qu’elle donne des cours dans le Cours de Reconnaissance du Plan Spirituel, une proposition qui l’a faite hésiter avant d’accepter, puisqu’elle jugeait ne pas avoir les compétences requises pour ce poste. Seulement cette décision ne nécessitait aucun motif de doute, puisque dans la vie lorsque quelque chose d’important nous estdemandée cela signifie que quelqu’un a jugeait que nous avions les capacités suffisantes pour le faire, on ne doit donc pas hésiter et avoir confiance en soi.
De plus, dans le plan spirituel, lorsque toute personne a appris et étudié, il y a bien un moment où il faudra passer du côte du professeur, afin de faire bénéficier aux autres de nôtre savoir. De fait, il ne faut pas stagner, mais toujourschercher l’évolution, à chacun son rythme. Il s’avère important et essentiel de chercher l’évolution car notre objectif ne consiste pas à avoir toujours les mêmes connaissances sans se cultiver davantage. Enfin, une fois un certain niveau de savoir atteint, il est donc nécessaire de le partager afin d’aider les autres, tout en continuant à apprendre puisque le savoir complet est inconnaissable.Écouter une histoire
Dans ce chapitre on se retrouve tout d’abord dans une salle de cours animé par Patricia, où il y a eu lieu la lecture de dissertations, grâce aux quelles ils se rendent compte qu’ils n’ont pas tous le même ressenti du plan spirituel. En effet, selon les personnes, il y a plusieurs façons de voir, sentir et avoir des sensations différentes devant le même objet ou dans le mêmelieu. Afin d’illustrer cet aspect, Patricia raconte l’histoire d’une fleur qui a poussé au bord d’une route, et elle décrit le comportement de plusieurs personnes devant la même situation. Avec cet exemple Patricia montre que selon l’état d’esprit, l’intérêt et la compréhension, il y a plusieurs manières de voir les choses. Patricia nous fait bien comprendre que le beau ou le « moche » qu’onperçoit est seulement une conséquence de notre choix personnel, en effet le beau et le moche sont deux notions distinctes mais qui ne sont pas concrètes, ni réellement définies. Nous pouvons alors voir les choses comme elles sont et non comme on voudrait qu’elles soient.
Dans la Colonie, les personnes avaient chacun leur perception de l’endroit qui accueillait des désincarnés, ce qui est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Baudelaire: o esboço da “deusa da decadência”
  • Il diditì o il drogato da telefonino
  • Qual é o modelo de negócios da zara?
  • Da da da
  • Ter & crer o debate sobre a introdução da finança islâmica na frança
  • Transformações do direito administrativo: o princípio da eficiência e seus reflexos nas licitações
  • L O
  • DA Notions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !