Y a-t-il un art d'être heureux?

Pages: 8 (1780 mots) Publié le: 3 décembre 2013
Y-a-t-il un art d’être heureux ?
L’homme d’aujourd’hui va toujours à la recherche du bonheur, c’est le but de sa vie. Donc dans un monde où la société est devenue généralement hédoniste, on pourrait se poser la question : « Y-a-t-il un art d’être heureux ? » ; c’est-à dire : « Est-ce que l’homme est-il l’artiste de son propre bonheur ? »
L’art désigne aussi bien la technique, le savoir faireque la création, la recherche du beau. Cette recherche du beau est pour l’homme la recherche du bonheur, la quête d’être heureux. L’adjectif heureux désigne la personne qui jouit du bonheur, qui est dans un état de bien-être.
Pour répondre à la question posée, nous verrons d’abord si l’état heureux résulte des conditions extérieures ou bien, dans un deuxième temps, si celui-ci résulte de notreart. Nous évoquerons enfin le fait que l’art est sûrement de s’adapter aux conditions extérieures.
Tout d’abord, on ne peut pas dissocier les conditions extérieures à la vie de l’homme et le bonheur de celui-ci. Les faits aléatoires qui orchestrent la vie rythment celle-ci et de ce fait, rythment le bonheur. En effet, l’environnement extérieur varie, change en bien ou en mal. Un évènement positifdans une vie contribue fortement à l’état heureux de celui qui en profite. Au contraire, un évènement triste ou bien négatif dans le quotidien d’un homme, peut influencer fortement la tournure de son destin. Prenons l’exemple de la vie à deux. Pour certain, être heureux, c’est trouver l’homme, ou bien la femme, qui restera à nos côté chaque jour. Un évènement positifs serait donc la rencontreamoureuse ou encore un mariage. L’amour provoque un état de jouissance, de bien-être : amoureux, on est heureux. Cependant, la mort de l’être cher peut bouleverser la vie à jamais. Celui ou celle qui perd son amour meurt aussi en terme de bonheur. Celui-ci est alors envahi d’un désespoir profond et perd tout sens dans sa quête du bonheur. On peut donc en déduire que les faits aléatoires du quotidiensont les acteurs principaux de la montée au bonheur.
L’environnement compte beaucoup pour être heureux, mais peut aussi perturber le bonheur. Des actions, des projets ayants pour but pour l’homme de se sentir bien, peuvent être totalement interrompus par l’intrusion d’un fait parasite. Celui-ci change les priorités, les buts de la vie en problèmes à régler rapidement. Une maladie grave venant dese déclarer chez une personne change sa vision de la vie, tout comme celle de son conjoint, de ses parents, de ses enfants, de ses amis,... Une grande partie de notre bonheur repose sur la santé. On peut donc voir dans un cas tel que celui-ci qu’un seul fait négatif engendre la perturbation de l’accès au bonheur d’une multitude de personnes.
Il existe également d’autres facteurs qui peuventjouer sur le quotidien, comme les lieux de vie. Une étude récente sur le bonheur en ville explique que Nantes serait la ville où les habitants sont les plus heureux en France. Cette étude s’est basée sur l’esthétique, la convivialité, l’économie de l’emploi,… Comme quoi beaucoup de facteurs réuni favorisent à être heureux dans notre ville et dans notre vie.
Ensuite, les faits aléatoires positifs dela vie facilitent la montée au bonheur, mais nous devons aussi prendre en compte nos actions pour la faciliter. Ne sommes-nous donc pas le chef d’orchestre de notre bonheur ? L’art d’être heureux exige une sorte de don de celui qui veut y accéder.
Tout d’abord, il s’agit de voir comment pouvons-nous faire pour y arriver. Avant tout, il faut savoir qu’est-ce que le bonheur avant de pouvoirs’aventurer dans l’art d’être heureux. Il faut comprendre que pour rechercher le bonheur, il faut bien savoir quelque chose de ce que l’on cherche, afin de pouvoir dire « c’est ça » ou « ce n’est pas ça ». Ce quelque chose peut être une image, une idée, un concept ou bien une expérience. Souvent on a du mal à donner une véritable définition du bonheur, mais c’est souvent quand la vie ne nous souris...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Y a-t-il un devoir d'être heureux ?
  • Apprendre à penser nous permet-il d’être heureux?
  • dépend il de nous d’être heureux?
  • Depnd-il de nous d'être heureux ?
  • Suffit il d'etre heureux pour l'etre
  • Dépend t-il de nous d'être heureux ?
  • Dépend-il de nous d'être heureux ?
  • Est-ce un devoir d'être heureux?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !