Coup-de-Fouet

par

Résumé

Coup-de-Fouet, publié en 2006, est le deuxième roman de Bernard du Boucheron. Le livre relate l'histoire du triangle amoureux que forment Hugo de Waligny, Coup-de-Fouet et Aella. On les retrouve à différentes époques avant, pendant et après la guerre.

 

La première partie s'intitule « Fièrement, Cheval ». Dans le premier chapitre, qui est une scène d'introduction, le Comte interroge Jérôme Hardouin, surnommé « Coup-de-Fouet », sur sa blessure au visage. Ce dernier explique qu'il a été blessé par une branche en faisant le tour du bois à cheval avant le début de la chasse pour repérer les animaux. Chaque homme présent rapporte au Comte ses observations quant au gibier qu'il a vu. Le chapitre se termine sur cette phrase énigmatique : « Mais Coup-de-Fouet n'avait pas dit la vérité ».

 

Le second chapitre s'ouvre sur la présentation de Diamant Noir, un petit cheval nerveux, craint de tous, qui n'a de respect que pour un autre cheval nommé White Surrey. Seul le lieutenant Hugo de Waligny, un hussard dont la devise est « À la gloire de la patrie et des femmes », ose encore le monter et le faire travailler. Un jour, et après plusieurs séances de travail où il se servait de planches de bois disposées au sol, il a l'idée d'emmener le cheval sur un chemin de fer. Il calcule l'heure de passage du train et lorsque celui-ci arrive, il lance le cheval dans le tunnel, ne sachant pas s'il va bien réagir et donc s'ils vont réussir à échapper à la locomotive. Et ça marche. Diamant Noir a relevé le défi, Waligny a réussi son...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Coup-de-Fouet