Table des matières

Evangile selon Luc

par

Résumé

L’Évangile selon Luc est l’un des soixante-six livres inspirés qui composent la Bible. Il a été rédigé vers 56-58 de notre ère par Luc, médecin et prosélyte originaire d’Antioche en Syrie. Bien que Luc soit devenu croyant probablement après la mort de Jésus, il décide de rechercher « toutes choses avec exactitude depuis le début et de les écrire dans un ordre logique ». Son œuvre retrace la vie et le ministère de Jésus.

Le récit s’ouvre sur Zacharie, vieux prêtre qui reçoit la visite d’un ange. Ce dernier lui annonce qu’il aura un fils qui sera appelé Jean. Comme prédit, Élisabeth, la femme de Zacharie, bien que très âgée, tombe enceinte. Mais Zacharie reste muet jusqu’à la naissance de l’enfant.

Six mois plus tard, Marie, jeune vierge juive, reçoit la visite de l’ange Gabriel qui lui dit que par « la Puissance du Très-Haut », elle va concevoir et mettre au monde un fils à qui on donnera le nom de Jésus. Enceinte, Marie rend visite à Élisabeth qui lui fait part de sa joie et loue la miséricorde divine.

À la naissance de Jean, Zacharie recouvre la parole. Il annonce que Jean son fils deviendra prophète. Marie met au monde un fils, et un ange vient annoncer aux bergers la bonne nouvelle de la naissance de Jésus à Bethléem. Huit jours plus tard, conformément à la loi juive, l’enfant Jésus est présenté à Dieu au temple où il est circoncis. Il passe son enfance à Nazareth. À douze ans, à nouveau de passage au temple de Jérusalem, Jésus impressionne les enseignants par son intelligence et ses réponses.

À la 15ème année du règne de Tibère César, Jean reçoit un message prophétique de la part de Dieu, et il va « prêchant un baptême symbole de repentance pour le pardon des péchés ». Le peuple repentant vient vers Jean se faire baptiser dans le Jourdain. À trente ans Jésus vient lui aussi se faire baptiser à la suite de tous ses contemporains. Au cours de la prière qu’il prononce, du ciel, Dieu son père lui dit son approbation et l’esprit saint descend sur lui. Conduit par l’esprit saint au désert, Jésus jeûne pendant quarante jours. Au bout de cette période, il est tenté trois fois par le diable, mais sans succès.

Jésus commence son ministère à Nazareth, sa ville natale. Jésus révèle clairement sa mission mais la foule irritée le chasse. Jésus se rend à Capernaüm où il fait des miracles et les foules le suivent en essayant de le retenir, mais il leur dit : « Aux autres villes aussi il me faut annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c’est pour cela que j’ai été envoyé ». Jésus arriveen Galilée après avoir prêché dans les synagogues de Judée. Là, après une pêche miraculeuse, Jésus invite Pierre, Jacques et Jean à le suivre. Il appelle aussi à sa suite Mathieu, un collecteur d’impôts méprisé. Jésus choisit douze apôtres parmi ses disciples après avoir prié toute une nuit. Puis sur le mont des Oliviers il fait un sermon qui encourage ses auditeurs à être miséricordieux, à acquérir l’habitude donner, à aimer leurs ennemis, et du bon trésor de leur cœur, à produire du bon.

Jésus revient à Capernaüm, où il guérit l’esclave d’un officier rempli de foi. Puis, pris de pitié, il réalise son premier acte de résurrection, en ramenant à la vie le fils d’une veuve de Naïn. En compagnie des Douze, Jésus ne cesse d’accomplir des miracles et des œuvres prodigieuses. Il nourrit miraculeusement cinq mille personnes. Mais son activité principale consiste à prêcher et annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu.

Jésus poursuit son ministère en Judée en envoyant soixante-dix autres disciples effectuer ce ministère. À un homme épris de justice, il propose l’exemple du bon samaritain pour lui montrer qui est son prochain. À Marthe et Marie qui le reçoivent, il montre qu’il est plus louable de s’asseoir et d’écouter son message, que de s’occuper des tâches profanes. À ses disciples il montre la nécessité de demeurer dans la prière et leur apprend la prière modèle. « Continuez à demander, et on vous donnera ; continuez à chercher, et vous trouverez » leur dit-il. Jésus fait face à une vive opposition de la part des pharisiens et il s’ensuit une altercation dont ils sortent couverts de honte.

Jésus étend son ministère en Pérée en attirant l’attention de ses auditeurs sur le royaume de Dieu. Il se sert de nombreux exemples pour illustrer ses propos. L’exemple de la brebis perdue que l’on retrouve montre la joie qu’il y a au ciel lors de la repentance d’un pécheur. Celui du fils prodigue va dans le même sens. L’exemple de l’intendant injuste provoque des moqueries de la part des pharisiens, qui sont convaincus d’être justes. Jésus les reprend par un exemple dont la leçon est « tout homme qui s’élève sera humilié, mais celui qui s’humilie sera élevé ».

De retour à Jérusalem, Jésus entre dans la ville assis sur un ânon et ses disciples l’acclament comme un roi, au grand dam des pharisiens. Il annonce la destruction prochaine de Jérusalem par ses ennemis. Il poursuit son œuvre d’enseignement dans le temple, sans se laisser démonter par les questions sournoises des prêtres en chef, des sadducéens et des scribes. Il montre à ses auditeurs qu’ils doivent rester éveillés pour échapper aux événements à venir, en leur décrivant le signe de la fin.

Puis arrive le jour de la Pâque. Jésus la célèbre en compagnie de ses apôtres fidèles, avant d’instituer la nouvelle alliance qu’il associe au repas symbolique qu’il demande d’observer en mémoire de lui. En compagnie de ses disciples, Jésus retourne au mont des Oliviers. Plus tard cette même nuit, Jésus prie intensément, pris d’angoisse. Judas le traître amène une foule pour arrêter Jésus. Jésus est conduit devant le grand prêtre, où il subit un interrogatoire, puis il est traîné devant le sanhédrin, la cour suprême juive, et enfin devant Ponce Pilate. Celui-ci l’envoie chez Hérode qui le renvoie devant une foule déchaînée pour son jugement.

Jésus subit moqueries et railleries jusqu’à son exécution sur le poteau où il est attaché entre deux malfaiteurs. Le moment de sa mort est marqué par une obscurité inhabituelle et le déchirement par le milieu du rideau du sanctuaire. Jésus pousse un grand cri, appelle son père, et meurt. Ses disciples l’enterrent dans une tombe que les femmes trouvent pourtant vide le premier jour de la semaine. Sa prédiction selon laquelle il serait relevé le troisième jour s’accomplit. Sur le chemin d’Emmaüs, Jésus ressuscité apparaît d’abord à deux de ses disciples, puis à toute une assemblée remplie de joie. Alors, il les encourage en leur expliquant le sens des évènements à partir des Écritures. Tous assistent ensuite à l’ascension de Jésus.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >