L'apologie de Socrate

par

Axes de lecture

Apologie du mot grec « apologia » qui signifie défense, est un discours ou un écrit destiné à convaincre de la justesse d’une chose et à assuré la défense de quelqu’un. Dans cette œuvre, Platon s’évertue à faire revivre le procès de Socrate. Socrate, philosophe grec né en 470 avant J-C et mort en 399, âgé environ de soixante-onze ans, était marié à Xanthippe. Le couple a eu trois enfants. Socrate n’a rien écrit et n’est connu que grâce à ses disciples, Platon en particulier. L’image qui subsiste à travers le témoignage de ces disciples, est celle d’un homme qui interroge tout en enseignant (un être d’une causticité certaine). Il fait découvrir à son interlocuteur ce que ce dernier croyait ignorer (la maïeutique). Cette découverte le fait avancer dans la voie de la recherche rationnelle de la vérité (la dialectique). Socrate use d’ironie face à l’auditeur prétentieux, celui qui croit savoir, afin de l’amener à prendre conscience de l’étendu de son ignorance et à s’engager dans la voie de la recherche rationnelle. Grâce à ce processus, Socrate tord le cou aux faux-savoirs et aux faux-savants ; il confond les sophistes qui prétendent détenir une connaissance encyclopédique. En revanche, il use de la maïeutique (du grec « maieutike », qui signifie art de l’accouchement) face à l’interlocuteur humble afin de l’amener à se rendre compte des connaissances qui portent en lui sans le savoir.

Animé par une humilité intellectuelle, Socrate parcourt les rues d’Athènes en répétant qu’il ne sait rien, interroge et examine ses concitoyens afin d’assurer leur perfectionnement moral, intellectuel et spirituel. Son ignorance est loin...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Axes de lecture >

Dissertation à propos de L'apologie de Socrate