L'apologie de Socrate

par

Résumé

Première partie

 

Socrate commence sa défense en repoussant l'art rhétorique de ses accusateurs au profit de sa manière de parler, simple, et apparemment sans calculs. Eux sont préoccupés par le style, lui par la vérité. Il souhaite ensuite déconstruire leurs accusations, et pour ce faire, il procédera en deux temps : en désamorçant d'abord les accusations anciennes et bien ancrées dans l'imaginaire collectif, puis les accusations récentes qui ont donné lieu au procès.

L'image de Socrate que construisent ses détracteurs est celle d'un farfelu mystique qui ne s'intéresse qu'à ce qui se passe sous la terre et dans le ciel. Socrate rappelle que ce n’est pas là son propos, et compte sur le fait qu'une grande partie des Athéniens a eu l'occasion de discuter avec lui pour le prouver. On ne l'a jamais entendu parler de ces affaires. Comme on lui reproche aussi d'enseigner son savoir aux jeunes gens contre de l'argent, Socrate précise qu'il ne sait pas enseigner et qu'il ne l'a jamais fait.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L'apologie de Socrate