Le lion et la perle

par

Les thèmes

Le thème majeur de la pièce est la rapide modernisation de l'Afrique et les changements qu'elle produit. Cette modernisation voit s'affronter deux camps : les conservateurs qui rejettent tout progrès en bloc par peur du changement ou crainte de perdre leurs privilèges, et les modernistes qui veulent faire table rase du passé et effacer sans discernement toutes les traditions au nom du progrès.

Un autre axe important est celui de la femme vue en tant que propriété. Dans le système de valeurs traditionnel, la femme est une propriété comme une autre, qui peut être achetée, vendue ou accumulée. Elle n'a donc qu'une valeur marchande ou utilitaire. Même le moderniste Lakunle conserve cette vision traditionnelle, puisqu'il se réjouit de faire une bonne affaire en croyant pouvoir épouser Sidi sans payer de dot, puisqu'elle n'est plus vierge.

Le thème de l'éducation, dont l'instituteur Lakunle signifie l'importance avec sa place principale dans la pièce, est un aspect important du clivage entre tradition et modernité. Les gens éduqués, influencés par les idées occidentales, voient comme arriérées les pratiques de la tradition et les gens qui les suivent. Les villageois, vivant dans un système tribal, rejettent cette éducation moderne dont ils ne voient pas les bénéfices dans leur vie courante.

La place primordiale réservée par l'auteur au chant et à la danse rappelle l'importance de ces formes de communication dans une Afrique rurale ou la marche à pied reste encore le moyen de déplacement principal. Cette expression artistique est aussi souvent la seule distraction d'une jeunesse villageoise désœuvrée.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les thèmes >

Dissertation à propos de Le lion et la perle