Table des matières

L’Iliade

par

Résumé

Au premier jour de l’Iliade, Chryséis, la fille d’un prêtre d’Apollon troyen, est prisonnière des Achéens. Apollon se venge en propageant la peste parmi l’armée d’Agamemnon. Calchas, un devin, révèle à Achille la cause de l’épidémie et ce dernier persuade Agamemnon de libérer sa captive. Ce dernier accepte mais décide de faire de l’esclave d’Achille, Briséis, sa propre prisonnière. Ce dernier se venge en refusant de combattre aux côtés des Achéens avec son armée et demande à sa mère, Thétis, d’obtenir la promesse du dieu Zeus que les Troyens gagneront la guerre. Elle y parvient.

            Au deuxième jour, Agamemnon fait un rêve envoyé par Zeus dans le but de le tromper, et il est persuadé de finir la guerre victorieux. Il fait part de ce rêve à ses alliés et, pour les mettre à l’épreuve, émet son souhait feint de quitter Troie. Ulysse, roi d’Ithaque, parvient à les retenir.

            L’armée troyenne et l’armée achéenne, aidée des Lyciens, des Phrygiens, des Dardaniens et des Thraces, se préparent alors au combat. Lorsqu’il aperçoit Ménélas, Pâris prend peur et refuse de se battre, mais son frère, Hector, lui reproche sa lâcheté. Pâris propose alors à Ménélas un combat entre eux seuls, évitant ainsi à chacun des deux camps une guerre inutile. Ménélas accepte et il est sur le point de tuer Pâris lorsque la déesse Aphrodite intervient et ramène Pâris derrière les remparts de Troie. Zeus veut alors reconnaître Ménélas comme vainqueur du duel, mais la déesse Héra convainc Athéna de pousser les Troyens à violer le traité de paix qui existe entre eux et les Achéens. Ainsi elle fait en sorte que Pandare tire une flèche sur Ménélas. Une guerre se déclare alors.

            Les Achéens ont l’avantage durant la bataille, et même les dieux sont touchés. Aphrodite est blessée par Diomède alors qu’elle tente de sauver son fils, Énée. Apollon demande à Arès, son frère, de rejoindre le combat et de s’allier aux Troyens. Ce dernier est également blessé par Diomède. Héra et Athéna, quant à elle, aident les Achéens. Les dieux remontent alors à l’Olympe. Le combat se calme et Diomède et Glaucos cessent de se battre.

            Peu après, Hector demande à sa mère Hécube de prier la déesse Athéna et de lui demander la victoire des Troyens. Il fait ensuite ses adieux à Andromaque et Astyanax, sa femme et son fils, et repart au combat, aux côtés de son frère. Apollon et Athéna font en sorte qu’il provoque les chefs des armées grecques en duel. Ajax est alors désigné, et le combat dure jusqu’à l’arrivée de la nuit. Une trêve est alors décidée et chaque camp en profite pour enterrer ses morts. Les Achéens en profitent également pour installer des remparts devant leurs navires, ce qui déplaît au dieu Poséidon.

            Au matin du troisième jour, Zeus exige des dieux la neutralité. Il se rend alors au mont Ida, ou il pèse les destinées des deux camps. Elle penche en faveur des Troyens, et le combat le confirme, car ils reprennent en effet l’avantage. Les Grecs sont contraints de se replier vers leurs navires, ce que ne peuvent accepter les déesses Athéna et Héra, qui interviennent alors pour secourir les Achéens. À l’arrivée de la nuit, des milliers de soldats troyens décident d’occuper la plaine, pour ne pas perdre l’avantage gagné dans la journée. Du côté achéen, Agamemnon hésite à battre en retraite et à retourner en Grèce, mais Ulysse et Nestor s’y opposent. Pour faire revenir Achille sur le champ de bataille, Agamemnon accepte de s’excuser auprès de lui et lui rend Briséis. Mais Achille refuse de retourner se battre et annonce qu’il compte repartir le lendemain. Diomède et Ulysse partent ensuite espionner les Troyens, tandis que Dolon est envoyé espionner les Achéens. Ce dernier est tué par les espions ennemis, qui exécutent également des Thraces.

            Au quatrième jour, la guerre reprend. Les Achéens reprennent l’avantage et les Troyens se replient petit à petit. Zeus envoie un message à Hector dans lequel il lui renouvelle son soutien et lui dit quand riposter. Agamemnon est blessé, comme Ulysse et Diomède. Ils sont alors contraints de rejoindre leur camp. Nestor demande alors à Patrocle, l’ami d’Achille, de demander à ce dernier de rejoindre le combat, mais Patrocle n’exécute pas sa demande et va secourir les soldats blessés.

            De leur côté, les Troyens reçoivent l’aide de Zeus qui leur permet de franchir les remparts achéens. Mais Poséidon décide alors de rejoindre les Achéens ; cependant, les Troyens sont toujours soutenus par Zeus et gardent finalement l’avantage. Poséidon réitère son soutien aux Grecs pour empêcher Agamemnon de battre en retraite. Héra aide à son tour les Achéens en séduisant Zeus à l’aide d’un ruban. L’aide qu’apporte Poséidon aux Achéens se révèle alors fructueuse, et le chef des Troyens, Hector, est contraint de quitter la bataille car blessé.

            Lorsqu’il se réveille, Zeus ordonne à Poséidon de ne plus intervenir dans le combat. Il demande ensuite à Apollon de guérir Hector. Ce dernier guéri, il retourne au combat et incendie une partie du camp achéen. Entretemps, Patrocle est retourné auprès d’Achille pour lui demander une fois encore son aide. Achille refuse toujours de se battre, mais accepte que son armée participe au combat, uniquement pour se défendre, et sans essayer d’assiéger Troie. Il donne alors son armure et ses armes à Patrocle. Ce dernier tue Sarpédon, un important guerrier troyen. Puis, trahissant la promesse faite à Achille, il décide de continuer le combat jusqu’à l’entrée de Troie. Hector tue Patrocle après que celui-ci eut tué l’homme qui dirigeait son char. Hector tente alors de récupérer le corps de Patrocle et malgré l’aide qu’il reçoit de Zeus, Ménélas y parvient avant lui. Achille est informé de la mort de son ami ; il prépare alors sa vengeance, et demande à sa mère des armes forgées par Héphaïstos.

            Au cinquième jour, Achille reçoit publiquement les excuses d’Agamemnon qui, comme promis, lui rend Briséis et le couvre de présents. Achille part avant ses alliés, bien que Xanthos, son cheval divin à huit pattes, le lui déconseille et lui annonce une mort prochaine. Lorsqu’Achille arrive devant les Troyens, Énée se bat avec lui et perd le combat. Entretemps, Zeus autorise à nouveau aux dieux d’intervenir dans cette guerre, et Poséidon porte alors secours à Énée. Hector se bat à son tour contre Achille, mais Apollon le sauve. Achille s’en prend alors aux Troyens et en tue un grand nombre. Alors que le fleuve Scamandre tente de tuer Achille, Héra envoie Héphaïstos pour le défendre. Entretemps, Apollon fait en sorte que les Troyens se réfugient dans leur cité. Hector décide alors de combattre Achille, puis prend peur et tente de fuir le combat. Athéna, alertée par Zeus que la balance d’or pèse en la défaveur d’Hector, le persuade de se battre contre Achille. Avant de mourir, Hector annonce à Achille qu’il sera tué par son frère, Pâris. Achille s’empare alors du corps d’Hector, qu’il attache à son char et laisse traîner jusqu’à son retour au camp des achéens.

            Au sixième jour, les Achéens décide d’organiser les funérailles de Patrocle, qui est incinéré. Les dix jours suivants, Achille traîne la dépouille d’Hector autour du tombeau de Patrocle. Les dieux désapprouvent son comportement et font en sorte que le corps du chef des Troyens ne se décompose pas. Priam va secrètement voir Achille et lui demande de lui rendre le corps de son fils. Achille accepte et consent même une trêve de douze jours pour que les Troyens puissent organiser les funérailles d’Hector.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >