Poésie publique, poésie clandestine

par

Résumé détaillé

Ce recueil est une anthologie des poèmes de Serge Pey. Ils sont systématiquement composés de vers libres, sans ponctuation, avec des jeux plus ou manifestes sur les lettres minuscules et majuscules.

 

« Traité à l'usage des chemins et des bâtons »

Ce poème, relativement long, se déploie en variations autour d'un certain nombre de motifs : la terre, le ciel, les parties du corps (tête, nez, main, cœur), les oiseaux, la mort, les miroirs, le feu... Au-delà du jeu sur les mots, on peut voir ici une hallucination autour de la transcendance et de l'immanence, de la matérialité du monde terrestre, et de l'aspiration à l'élévation, le langage étant ce qui permet le lien entre la réalité physique et la réalité métaphysique : « La moitié d'un mot / appartient au ciel / et l'autre moitié à la / terre ».

La pratique que fait Serge Pey de la langue permet effectivement cette sorte d'élévation par le langage puisque à partir de mots...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé détaillé >

Dissertation à propos de Poésie publique, poésie clandestine