1Ere guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (548 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sophie s’intéresse aussi à la littérature dès son plus jeune âge
«  J'aime la poésie avec passion : la forme, la mesure du vers, me causent une vive jouissance, je dévore avidement les fragments depoésies russes qui me tombent sous les yeux, et, il faut bien l'avouer, plus elles sont remplies d'emphase, plus elles me charment.
-Le rythme du vers a toujours exercé sur moi un charme sipuissant que, dès l'âge de cinq ans, je faisais des vers. Mon institutrice n'approuvait aucunement ce genre d'occupation : elle s'était composé, avec la plus grande précision, un modèle d'enfant bienportant, élevé dans des conditions normales, et qui, avec le temps, devait produire une Miss exemplaire: les vers russes ne cadraient en rien avec cet idéal. Elle persécuta donc vivement mes goûtspoétiques: si, par malheur, un bout de papier barbouillé de mes rimes lui tombait sous les yeux, elle me l'attachait aussitôt sur le dos, et récitait ensuite mes pauvres essais littéraires, devant mon frèreet ma sœur, en les dénaturant ou les mutilant à plaisir. -Cette persécution resta sans effet. A douze ans, j'avais la conviction intime d'être née poète. -À côté de la salle il y a la bibliothèque, etlà, sur tous les divans, sur toutes les tables, traînent d'alléchants petits volumes de romans étrangers, ou des numéros de revues russes. II m'est strictement interdit d'y toucher, car moninstitutrice est très sévère pour mes lectures. J’ai peu de livres d'enfants, et je connais par cœur ceux que je possède. Mon institutrice ne me permet de lire aucun livre, même destiné aux enfants, sansl'avoir préalablement lu elle-même ; mais elle lit lentement, et n'en trouve presque jamais le temps, de sorte que je vis dans un état de famine chronique, pour ce qui est de la lecture. Et là, sous mamain, j'ai de si grandes richesses ! ... Comment ne pas être tentée ! »

Les premières allusions aux maths, histoire du papier peint.
Par un heureux hasard, ce papier consistait en feuilles...
tracking img