Action terrain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1471 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
| Réalisation et ventes de Roses des Sables |

Le début d’une aventure :

nous avons décidé de se mettre ensemble pour réaliser notre action terrain car il est beaucoup plus simple de mener un projet à bien lorsque l’on est plusieurs à se serrer les coudes. Au commencement, nous nous sommes concerté afin de trouver quelpourrai être notre projet action terrain. La première chose que nous avons décider était de faire quelque chose de simple, qui n’engendrerai de ce fait pas de coûts excessifs ce qui nous permettrai d’attendre avec plus de facilité notre objectif fixé à 230€. Dès lors, le fait que nous fabriquerions ce que nous vendrions est apparu comme une évidence. Nous avons donc décidé de produire des roses dessables. La rose des sables est une friandise à base de céréales enrobées de chocolat. La motivation première a été que les coûts de production étaient très faibles par rapport à ce que les roses des sables pourraient nous rapporter.

Déroulement de l’action terrain :
I : La description des 3 jours
Premièrement, il nous a fallu acheter les ingrédients(chacun de notre côté pour des raisonsd’organisation) pour le premier jour, nous nous étions donc mis d’accord sur ce qu’il fallait acheter et en quelles quantités il fallait acheter.
Nous nous sommes ensuite retrouvés à Lyon les 5, 6 et 7 décembre afin de vendre le plus de roses des sables. Le premier jour, nous avions déjà préparé une grosse quantité de friandises la veille chacun de notre côté ce qui nous a permis de commencédirectement la vente. D’abord il nous a fallu fixer un prix de vente, que nous avons mis à 2€ par sachet et à 5€ les trois sachets, pour permettre aux gens qui n’avaient pas de monnaies de nous en acheter quand même. Ensuite, nous avons tenté de cibler les zones où les acheteurs potentiels seraient sensés être les meilleurs. Nous avons donc, plutôt que de vendre dans la rue à tue tête choisi d’investirdes lieux « très » fréquentés tout en vendant aux passants que nous pensions être des acheteurs potentiel. La caserne des pompiers située près de Saxe-Gambetta a été notre première cible. Nous avons fais tous les bureaux de tous les gradés de cette caserne ainsi que tous les pompiers que nous avons rencontrés, pompiers qui se sont révélés être de très bon acheteur. Ensuite, nous avons fait dessorties d’écoles( midi et 16 heures) en ciblant les mamans qui attendaient leurs enfants. A la mis-journée, nous avons été dans l’obligation de refaire des roses des sables car nous avions épuisé notre stock. A la fin de la journée, nous sommes allés voir des gérants de bar afin de demander l’autorisation de vendre aux clients présents. Une fois arrivé au terme de notre première journée, nous noussommes rendu compte que le marché de la rose des sables était un marché « juteux » et qu’il nous faudrait revoir au plus vite les quantités à produire.s Nous avons donc racheter des ingrédients pour le lendemain et avons commencer à en refabriquer, d’abord ensemble puis chacun de notre côtés pour pouvoir commencer dès le lendemain à vendre sans perdre de temps.

Le lendemain, jour de pluie,nous avons décidé de nous rendre dans les bâtiments de l’Université Professionnelle Internationale René Cassin, non pas pour vendre aux étudiants mais pour nous « attaquer » directement aux membres des bureaux des différentes écoles présentent ainsi qu’aux responsables tels qu‘ils soient Et cette idée c’est révélée être une exelente idée car les sachets se sont vendus très rapidement. Une fois lebâtiment terminé, nous avions réussi à écouler notre stock, nous avons donc refait des friandises et sommes allé sur la Place Bellecour pour continuer d’écouler notre marchandise.
Le dernier jour, nous disposions encore d’une partie de la production de la veille, nous n’avons donc pas eu besoin de produire en grande quantité. Nous sommes allé directement dans la rue pour vendre aux...
tracking img