Agressions sexuelles et fonctions autoclamantes, philippe bessoles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Agression sexuelle et fonction autocalmante |


Résumé de l'article

Notre proposition envisage l’agression sexuelle sur le modèle des conduites autocalmantes étudiées par M. Faim dès 1971. Alors que ces conduites sont référées au cadre des maladies graves somatiques et ont une visée anti traumatique, nous proposons l’hypothèse que ces processus sont à l’œuvre dans la criminalitésexuelle. L’apaisement de quantum d’excitabilité, la gestion d’angoisse de type agonique et anaclitique tendent à précipiter l’agresseur dans la spirale mortifère de la sérialité. Trois échecs majeurs dans la construction identitaire du criminel le rapprochent des enjeux de la psychose : l’échec de la satisfaction hallucinatoire et de la fantasmatisation, l’homo érotisme faisant de ses recours à l’actedes « scenarii opératoires » et des impasses de transitionnalité générant des espaces agglutinés et adhésifs victime/agresseur.Mots-clés : Conduite autocalmante, Agression sexuelle, Victime, Homo érotisme, Pictogramme, Satisfaction hallucinatoire, Processus originaires. This article considers sexual aggression on the model of calming behaviour studied by M. Faim as early as 1971. While thisbehaviour is registered within the framework of serious somatic illnesses and is aimed at countering a trauma, we suggest that such processes are at work in sexual criminality. The appeasing of the excitability quantum, the management of anguish of agonic and anaclitic nature tend to send the criminal or rapist headlong into the death-dealing spiral of re-offending. Three major failures in the identityconstruction of the criminal make the risk of psychosis greater and greater : failure to obtain hallucinatory satisfaction or satisfaction in fantasies, homo-eroticism demanding ‘operational scenarios’and transitional dead ends creating strongly amalgamated and adhesive victim/attacker continuums.Keywords : Calming behaviour, Sexual aggression, Victim, Homo-eroticism, Pictogram, Hallucinatorysatisfaction, Originating processes, Re-offending.

Plan de l'article
• INTRODUCTION
• PROCÉDÉS AUTOCALMANTS ET AGRESSION SEXUELLE
• PERVERSION ET ACTIVITÉ AUTOCALMANTE
• L’AGRESSION SEXUELLE : UNE FONCTION AUTOCALMANTE
• L’ECHEC DE LA SATISFACTION HALLUCINATOIRE
• L’HOMO ÉROTISME
• LES IMPASSES DE TRANSITIONALITÉ
• PROCESSUS AUTOCALMANTS ET PROCESSUS ORIGINAIRES
• BIBLIOGRAPHIEINTRODUCTION


L’hypothèse d’envisager l’acte criminel sexuel récidivant comme une conduite autocalmante [1] et la victime comme un objet autocalmant [2] peut apparaître une apologie du Mal et de la Cruauté [3]. Cette même hypothèse peut être perçue « déplacée » à l’égard des personnes victimes d’actes individuels ou collectifs de barbarie ou de tortures accompagnées d’actes sexuels dégradants ethumiliants. Ce n’est ni le cas ni notre intention.
Notre contribution à l’étude des phénomènes récidivants d’agression sexuelle a pour objectif la circonscription des enjeux et mécanismes psychiques à l’œuvre chez l’agresseur lors du passage à l’acte. Indépendamment des référentiels épistémologiques, notre proposition tend à promouvoir une analyse comparative des méthodologies mises en place pour laprévention de la récidive en matière de criminalité sexuelle.
Dans l’occurrence de divers procès d’assises, les médias relaient et amplifient ces nouvelles figures de l’horreur où le sexe et la violence se conjuguent. Pourtant, les études épidémiologiques [4] font état d’un faible taux de récidive. En moyenne, il est de 2.5 pour les viols et de 10 pour les attentats à la pudeur selon la DCPJ(délégation centralisée de la police judiciaire – 2001). Ce même relais médiatique accentue l’importance du phénomène même si un seul crime ou délit sexuel est à lui seul porteur de tous les autres. Depuis longtemps, les sciences humaines cliniques soulignent l’extrême complexité du phénomène criminel [5]. Cela commence par la qualification de sexuel à une conduite qui ne l’est pas nécessairement....
tracking img