Analyse de general motors

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4923 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse du Macro Environnement :
Economique :
JUILLET 2008 : GM continue de se serrer la ceinture : le numéro un américain de l'automobile va suspendre le versement d'un dividende et supprimer les bonus versés à ses cadres dirigeants. Ses investissements vont être réduits de 1,5 milliard de dollars ; Le constructeur de Detroit, qui a accusé sur l'année 2007 une perte de près de 39 milliardsde dollars, était dans le rouge à hauteur de 3,25 milliards de dollars lors les trois premiers mois de 2008
2 DÉCEMBRE 2008 : 17,4 milliards de dollars pour GM et Chrysler : le Trésor a finalement décidé de débloquer 13,4 milliards de dollars, issus du Plan Paulson pour le sauvetage des banques, en échange de mesures de retour à la rentabilité. Une deuxième tranche de 4 milliards pourraitcompléter le dispositif en février.
21 JANVIER 2009 : GM perd sa place de numéro un mondial : Les ventes mondiales de General Motors ont totalisé 8,35 millions de véhicules en 2008, en baisse de 10,8% sur un an. Toyota a annoncé plus tôt dans la semaine des ventes de 8,972 millions d'unités, en recul de 4% sur l'année. Le Japonais passe donc devant l'Américain, qui monopolisait la position de premierconstructeur mondial depuis 77 ans.

30 MARS 2009 : Ultimatum pour Chrysler et GM, décapité par Obama : La procédure utilisée serait vraisemblablement un aménagement du Chapitre 11 ; La nouvelle administration Obama met la pression sur le groupe. Le PDG Rick Wagoner est remplacé par le directeur général adjoint, Fritz Henderson. Le groupe a deux mois pour présenter un nouveau plan à l’Etat
27AVRIL 2009 GM va abandonner Pontiac et supprimer 7.000 à 8.000 postes supplémentaires : Dans le but d'abaisser le seuil de rentabilité à 10 millions de véhicules vendus sur le territoire américain, au lieu des 15 à 17 millions de ventes enregistrées entre 1995 et 2007, GM prévoit depasser de 47 à 31 sites de production en 2012. Ce qui revient à fermer une usine supplémentaire par rapport au pland'action présenté en février. 7.000 à 8.000 suppressions de postes supplémentaires sont envisagées.
7 MAI 2009 :GM a perdu 6 milliards de dollars au premier trimestre : Le groupe a publié une perte nette de 6 milliards de dollars au premier trimestre, contre une perte de 3,3 milliards à la même période en 2008. Grâce à ses efforts de réductions des coûts, l'hémorragie a été contenue par rapport auquatrième trimestre 2008 (-9,6 milliards de dollars). Le chiffre d'affaires ressort en baisse de 20 milliards sur un an à 22,4 milliards de dollars, en rapport avec un recul des volumes vendus de 40%.
10 JUILLET 2009 La fin du chapitre 11 pour GM : " La nouvelle entreprise General Motors a débuté son activité aujourd'hui dotée d'une nouvelle structure, d'un bilan plus solide et d'un engagementrenouvelé de placer les consommateurs au coeur de tout ce que fait le nouveau GM", a annoncé le groupe vendredi 10 juillet. La nouvelle entité compte se concentrer sur les productions des marques Buick, Cadillac, Chevrolet et GMC et sur son offre au consommateur. Sur ce point, le groupe a nommé un nouveau responsable marketing et communication, Bob Lutz, ancien pilier du groupe.
4 NOVEMBRE 2009 GMconservera Opel :
22 FÉVRIER 2010 Spyker enfin propriétaire de Saab
17 MAI 2010 GM a renoué avec les bénéfices au premier trimestre : Le groupe a enregistré un bénéfice net part du groupe de 865 millions de dollars au premier trimestre 2010. Son chiffre d’affaires suit la même tendance et atteint 31,476 milliards de dollars, soit une hausse de 40% par rapport à la même période en 2009, au cœurde la crise.

19 AOÛT 2010 General Motors met un pied en Bourse : Cette entrée en Bourse marque une étape importante dans la restructuration de General Motors, qui depuis sa sortie de faillite a arrêté ou cédé certaines de ses marques, ne conservant que GMC, Buick, Chevrolet et Cadillac. Pour autant, le groupe va conserver le nom de code GM sur le New York Stock Exchange, comme au temps de...
tracking img