Analyse du socialisme cubain et de l'embargo sur cuba

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1515 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Texte de Fidel Castro « Les principes valent plus que la vie elle-même »

Résumer les propos de Fidel Castro sur la question de l’embargo américain.

D’abord, Fidel Castro utilise le terme de « blocus » pour désigner l’embargo des Américains sur Cuba. La différence est notable entre les 2 termes. Un embargo est une mesure coercitive qui empêche tous échanges économiques, commerciaux etdiplomatiques entre l’état victime de l’embargo et l’État qui fait l’embargo. Un blocus est une opération militaire visant à couper le ravitaillement d’un État par les forces armées. Castro qualifie de guerre l’action entreprise par les États-Unis : il dit que ce n’est pas seulement un blocus que les États-Unis font sur Cuba, mais qu’ils mènent une guerre économique. Les États-Unis font despressions sur les autres pays pour les empêcher de faire du commerce avec Cuba, de façon à isoler Cuba du reste du monde. Mais les États-Unis ne s’arrêtent pas là, ils n’exportent rien à Cuba, sauf des idées, des idées libérales, et Cuba n’est pas en mesure de propager ses idées au reste du monde. C’est, selon Castro, un commerce unilatéral qui n’est pas en faveur du peuple cubain. De plus, Castro ditque le blocus c’est d’anéantir par la faim et la maladie les Cubains, pour seulement des changements politiques. Mais pourquoi des changements politiques? Est-ce que les États-Unis font des embargos contre la Chine ou le Vietnam qui eux aussi défendent des idées socialistes? Non. Alors où est la justice? Aussi, il dit que le blocus viole les droits de l’homme en privant le peuple cubain de presquetout. Castro ne comprend pas ou est la justice dans cette action des États-Unis, surtout que Cuba est un pays qui a beaucoup aidé la communauté internationale en envoyant des médecins et des professeurs gratuitement dans des pays du tiers-monde. Mais bon, Castro ne cèdera pas, comme le titre de son discours le dit, il considère que les principes valent plus que la vie elle-même. Alors, Cuban’acceptera jamais d’apporter des changements politiques en échange de lever l’embargo.

Résumer les propos de Fidel Castro sur la question de la démocratie à Cuba.

La société cubaine a construit son système politique par elle-même. Elle a établi une démocratie qui, selon Castro, unit les Cubains ensemble. En effet, toujours selon Castro, la démocratie cubaine offre une participation constante à lavie politique pour les Cubains et leur offre aussi une participation directe à la politique, surtout par le fait qu’ils ont le pouvoir, par l’Assemblée nationale, d’apporter des changements à la Constitution. Aussi, Castro dit que la démocratie cubaine représente bien les intérêts grâce à un taux de vote de 95 % qui est de beaucoup supérieur à plusieurs pays occidentaux. De plus, Castro vantel’accessibilité à la politique. Selon lui, c’est très facile de s’impliquer et d’être élus comme député grâce au fait qu’il ne fait pas être riche et dépenser des millions de dollars pour séduire ses électeurs. Pour un Cubain, presque aucune dépense n’est requise pour être élue. Finalement, Castro dit aussi que la démocratie cubaine est très diversifiée, car des gens de tous les secteurs sontreprésentés à l’Assemblée nationale.

Résumer les propos de Fidel Castro sur le socialisme et sur le capitalisme

Pour Castro, le socialisme est un idéal pour un pays et le capitalisme est la pire chose qui puisse exister sur la Terre. Il clame que le socialisme est une lutte pour la justice sociale et les pays capitalisme sont une opposition à tout principe de justice. Il dit que, dans les payscapitalistes, les sans-abris et personnes qui n’ont pas accès a l’aide sociale et qui n’ont pas assez pour satisfaire leurs besoins primaires sont des choses qui arrivent, mais qu’à Cuba, ses choses n’existent pas. Le socialisme pour Castro est aussi une lutte contre l’ignorance et contre la maladie, Cuba a le meilleur ratio de médecin per capita au monde et aucun enfant n’est sans écoles, alors...
tracking img